Le sexe pendant les menstruations : voici ce que les gars en pensent vraiment

Récemment, j’ai écrit un article sur les relations sexuelles lors des menstruations. Ayant sondé mes amies filles, je ne pouvais pas passer à côté de l’opinion des garçons par rapport au sexe pendant les règles. J’ai donc sondé mes chums de gars pour connaître leur opinion sur le sujet.

Avertissement :  il est ici question de relations sexuelles hétérosexuelles, comme la source du débat est surtout liée à la différence entre deux systèmes reproductifs. 

Femme homme amour lit

Shutterstock

Ce que les gars que j'ai sondés en pensent 

Étonnement, souvent, les mêmes facteurs que les filles revenaient : « Je ne fais pas ça avec n’importe qui, mais si la fille est à l’aise avec ça et que ça fait longtemps qu’on est ensemble, je n’y vois pas de problème ».

Un ami m’a même confié que ça lui permettait d’être plus près de sa partenaire.

Un autre m’a dit : « Ma blonde avale mon sperme, je ne vois pas pourquoi on s’empêcherait de faire l’amour quand il s’agit de ses fluides à elle ». BRAVO CHAMPION! Sérieux, t’es cool.

Un autre m’a même confié qu’il a plusieurs fois pratiqué le sexe oral alors que sa partenaire portait un tampon.

homme femme amour

Shutterstock

Évidemment, ce n'était pas tous les sondés qui étaient aussi à l’aise que ça. Certains trouvent ça dégoûtant au point d’en perdre leur excitation et d'être incapable d'avoir une érection à la vue du sang.

Un ami m’a confié avoir essayé, mais ne pas avoir aimé l’expérience : « Le sang menstruel n’est pas particulièrement excitant (odeur, couleur brunâtre due à l’oxydation, caillots...). Donc, mettre mon pénis dans du sang ne m’attire pas et ne génère pas d’excitation ».

J'te feel. Pour vrai, props pour avoir essayé quand même!

Ce que mon chum pense 

Petit témoignage de mon copain :

« Le tabou entourant les règles m’a toujours laissé perplexe. Et surtout la moue de dégoût qu’affichent automatiquement certains gars à la simple idée d’en discuter. Même les nombreux euphémismes ne suffisent pas à désamorcer leur virulente envie de gerber, semble-t-il.

T’sais, je peux comprendre que "période où la paroi utérine se désagrège en grumeaux sanglants" manque un brin de poésie, mais bonne nouvelle : il existe pas mal de synonymes, mon chum.

Pourquoi diaboliser un phénomène intrinsèquement relié au miracle de la vie? J’ose croire qu’on a évolué depuis l’époque où faire couler le sang de jeunes vierges sur l’autel des déesses de la fertilité était à la mode.

Menstruations

Shutterstock

C’est un peu douchebag, je trouve. Parce que dans le fond, ça revient à participer au mythe tordu de la femme immaculée, exempte de poil, ne dégageant rien d’autre qu’un doux parfum, incapable de flatuler ou de déféquer... Cette vision aseptisée de la femme n’autorise pas l’existence du sang plounesque.

Un p’tit truc pour les gars : célébrez dont la féminité de vos blondes, batinsse! Pour ça, il faut favoriser une image saine d’elle-même et accepter ses menstruations comme un rappel naturel qu’elle pourra un jour porter la vie (ce qui est vraiment badass, quand on y pense). Sa libido te remerciera ».

En fin de compte

Pour ceux qui font l’amour pendant que madame est dans sa semaine, ça revient souvent au niveau d’aise et à la proximité du duo. Toutefois, j’ai souvent l’impression qu’on (les filles) attend que les gars soient à l’aise. Alors que du côté des gars, pour ceux qui ont ce genre de pratique, ils sont à l’aise si on est d'abord à l’aise. BREF, communiquons puis copulons.

Femme homme sexe

Shutterstock

Le sexe pendant les menstruations, c’est pas pour tout le monde, tout le temps. Moi, j’haïs pas ça. Cheers aux gars qui acceptent de nous faire l'amour pendant nos règles. Pis cheers aux autres aussi, on vous juge pas.

Si tu as envie de t’aventurer toi aussi, voici quelques pistes et conseils pour une expérience agréable.

Ailleurs sur le Web