Parler de ses menstruations haut et fort, why not?

Depuis plusieurs années, je parle de mes menstruations d’une manière explicite sans m’en cacher et ce, peu importe avec qui je me trouve et dans quel contexte je suis.

Bon, évidemment, il y a des exceptions dans lesquelles je me garde une petite gêne. Mais de manière générale, je considère qu’il s’agit d’une façon efficace pour sensibiliser et même militer un p’tit peu subtilement.

Menstruations - Les folies passagères

Maude Bergeron - Les folies passagères

En parlant ouvertement des symptômes menstruels, des SPM, des types de protection et de tout ce qui est lié aux règles, j’ai souvent droit à des regards d’étonnement. Je ressens bien les tabous autour de cette thématique, parfois même lorsque je suis avec des personnes qui vivent aussi avec des menstruations.

Sauf qu’avec mon attitude du type « je parle comme si j’étais en train de parler de plantes pis de déco », l’atmosphère est bizarre seulement peu de temps. On me laisse aller dans mon monologue pendant quelques minutes et tranquillement, d’autres se joignent à moi pour un échange intéressant.

Plus j’en parle, plus le sujet devient banal pour autrui. Les réactions négatives sont de moins en moins présentes et je découvre souvent une forme de curiosité de la part des non-concernés (les hommes cisgenres, par exemple).

culotte avec menstruations

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

C’est aussi en parlant de mes menstrues difficiles que plusieurs autour de moi ont découvert avoir elles aussi des symptômes assez intenses, qui étaient souvent ignorés par les médecins. En partageant nos expériences sans filtres ni tabous, on peut rapidement découvrir qu’il y a des choses qu’on vit qui ne sont pas négligeables et qu’il existe des solutions pour les soulager!

C’est super important qu’on soit en mesure de parler de nos menstruations sans se faire juger, mais aussi pour informer les autres qui ne comprennent et ne connaissent pas ce type de vécu. C’est justement à cause des nombreux préjugés que plusieurs vivent difficilement leurs règles, que ce soit à cause des symptômes, de la gêne ou même de la honte.

Menstruations

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

Alors comment on fait pour embarquer dans le sujet? Et bien on en parle comme on le souhaite, sans se censurer, en respectant évidemment ses propres limites personnelles. Il ne devrait jamais y avoir de malaise lorsqu’une personne s’exprime sur les menstruations. C'est un phénomène des plus naturels visant à la fertilité et à la création d'un être vivant, quand même!

C’est en facilitant les échanges et les conversations qu’on pourra enfin se défaire des idées préconçues, qui sont extrêmement nuisibles pour tous.