5 raisons pourquoi être célibataire aux Fêtes, c'est génial

Pandémie oblige, le temps des Fêtes risque d'être réellement différent des autres cette année. Ça tombe bien pour les célibataires puisque ça permettra de réduire la fréquence des classiques phrases plates de la famille, telles que : « Pis, as-tu un p'tit chum à nous présenter là? », « Ben voyons, comment ça une fille aussi belle et brillante comme toi peut être encore célibataire? » ou « Tu devrais baisser tes critères là, tu vas finir vieille fille! ».

Mais bien qu'on risque de voir moins de gens lors des festivités 2020, il faut toutefois se garder prêtes à se faire shamer pour notre célibat via une rencontre familiale sur Zoom.

Femme seule célibataire à Noël

Nicoleta Ionescu/Shutterstock

Je vous rassure, j’adore le temps des Fêtes. Célibataire ou en couple, j’ai toujours la même magie qui s’empare de moi chaque année. Écouter des films de Noël, sortir faire des bonhommes de neige quand l’occasion se présente, dépoussiérer les jeux de société en famille, fouiller dans les vieux albums souvenirs pour la 101e fois... Tout me met un sourire dans le visage.

Mais malgré moi, j’ai toujours la même petite irritation qui refait surface chaque année quand ma tante ou mon grand-père sort une de ces fameuses phrases célèbres, question de pimenter un peu le party, tsé. 

Bien que je sache que ces affirmations passives agressives ne comportent aucune once de méchanceté de leur part, je pense qu'il serait temps qu’on les aide à modifier leur small talk un peu, ou du moins, qu’on arrête de se sentir mal d’être célibataire en cette saison festive.

Voici donc 5 trucs qui vous aideront, année après année, à affronter avec confiance les partys de bureau accompagnés, les veillées en famille ou les soirées en solo

Règle #1 : Entre célibataires, on se tient!

En temps normal, toutes tes amies sont en couple et occupées par les 1001 évènements organisés par la belle-famille? Thank you, next! Appelle une vieille connaissance pour aller prendre une marche, ou appelle ta grand-mère à qui tu ne parles tellement pas assez souvent. On combat le feu par le feu!

L’idée ici est de bonder avec des gens qui sont dans la même situation que toi, puisqu’il n’y a personne de mieux placé pour feeler ton inconfort précaire qu’une personne qui le vit elle aussi.

Illustration, briser la solitude du temps des Fêtes

GoodStudio/Shutterstock

Règle #2 : Aider les autres, ça change tellement le mal de place

Ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir le dessous du sapin rempli de cadeaux. Peut-être que Noël est la fête la plus commerciale qui soit, mais il n’est absolument pas nécessaire de crouler sous la pression et le stress des achats de dernière minute, des cadeaux et des parfaites réceptions. Il est possible d'investir un peu de notre temps pour faire du bien aux autres!

J’ai un mot à vous suggérer : bénévolat. Non, ce n’est pas juste dans les films de Noël que ça arrive, tu pourrais faire une différence concrète dans ton quartier/ta ville, toi aussi. Bien sûr, il en temps de pandémie, il faut s'informer auprès des ressources et s'assurer de suivre les mesures de prévention. Pas besoin de se casser la tête, il existe des personnes vulnérables qui ne peuvent pas sortir faire leurs courses facilement. Pourquoi ne pas leur offrir de faire leurs achats et livrer le tout à leur porte?

Je vous jure que le sentiment d’aider les autres vaut plus que tout au monde. Au yâbe le blues du temps des Fêtes!

courses covid bénévolat

Mabeline72/Shutterstock

Règle #3 : Fais un travail d'introspection

Profite des moments d’accalmie pour te recentrer sur ta personne, sur ce que tu désires améliorer, sur ce que tu aimerais réaliser, sur ce que tu as appris au cours de la dernière année ou sur les gens qui t’inspirent à foncer. Plus que jamais, on a besoin de modèles positifs!

Non, les bilans personnels, ce n’est pas juste le 1er janvier qu’on peut en faire. Everyday is a good day! Les longues marches en sentiers sont d’ailleurs une très bonne manière de relaxer tout en s’éclairant les idées.

Parce qu’être seule ne signifie absolument pas ennui et démotivation. Ça tombe bien, c'est l'une des rares activités qu'on peut faire sans souci de contamination!

Femme prend marche avec chien hiver

Tommy57/Shutterstock

Règle #4 : Quelle zone de confort?

Parlons des vraies affaires : en temps normal, avant que la plupart des activités ne ferment, es-tu déjà allée au ciné seule? As-tu déjà été prendre un verre au bar en solo? Pour plusieurs célibataires, certaines activités sont très pénibles, voire impensables, à faire seule.

Profite de cette période de calme dans nos rencontres sociales pour te réapproprier ta relation avec toi-même!

Étant moi-même anxieuse à mes heures, je me fixe habituellement le défi de sortir de ma zone de confort en faisant des activités en solo. Malheureusement, les options le restaurant et le cinéma ne sont pas vraiment possibles dans les zones rouges ces temps-ci. Pourquoi ne pas te lancer le défi de prendre une distance de ton téléphone quelques heures par jour, afin de ne pas fuir ta solitude en te trouvant des moyens de te divertir à tout prix, et d'aller faire connaissance avec qui tu es vraiment? Tu verras, on est parfois la meilleure BFF qu'on pourrait souhaiter.

Jeune femme heureuse qui joue dans la neige

TijanaM/Shutterstock

Règle #5 : Est-ce qu’on peut réellement trop prendre soin de soi?

Par temps froid, quoi de mieux que de se couler un bon bain chaud, honnêtement? Peu importe ce qui te rend heureuse, que ce soit une manucure, un masque à l’argile, une nouvelle coloration ou toutes ces réponses, je te suggère fortement de céder à la tentation.

Pas de cadeau pour le copain à acheter, alors pourquoi ne pas te gâter TOI? Commencer une nouvelle année fraîche et dispo, c’est très oui.

cocooning manucure maison selfcare

Niyaz Tavkaev/Shutterstock