Avoir une garde-robe parfaite, oui c'est possible : 8 trucs pour y parvenir

Avez-vous déjà remarqué que certaines filles semblent avoir une garde-robe parfaite? Tsé, la fameuse garde-robe idéale, avec « tout qui va avec tout », avec uniquement des items qui conviennent parfaitement, un mélange idéal de basiques et de morceaux plus trendy

Bref, c'est tout un art de créer une garde-robe cohérente. Voici nos astuces pour y arriver toi aussi!

1. Pourquoi une garde-robe plus consciente et cohérente?

Shutterstock/Shift Drive

Il y a plusieurs avantages, mais le principal, c’est que ça simplifie la tâche de s’habiller chaque jour. C’est vraiment super de savoir qu’on a toujours plusieurs options de vêtements qui vont ensemble. Ça permet donc de gagner du temps et de ne pas agoniser sur ce qu’on va mettre. Ça permet également d’acheter moins et d’acheter mieux.

Ça permet aussi de respecter à peu près les proportions idéales dans notre garde-robe : selon le designer Michael Kors, 70% de nos vêtements devraient être des basiques, tandis que 30% devraient plutôt apporter un petit quelque chose de spécial (pièces tendances, colorés, etc.)

2. Voir sa garde-robe comme un projet en évolution

Shutterstock/Africa Studio

Avoir une garde-robe parfaite, c’est quelque chose qui se bâtit avec le temps et non qu’on décide tout d’un coup! Donc chaque fois qu’on achète des vêtements, il faut garder cela en tête et le voir non pas comme un achat isolé, mais comme faisant partie de ce projet plus global, à long terme. 

Ça permet de ne pas succomber trop vite à une envie du moment, qui ne s’intégrera pas vraiment dans votre garde-robe ou votre manière de s’habiller.

3. Choisir une palette

Shutterstock/New Africa

Autour de quoi vous gravitez habituellement? Le noir et le foncé, le blanc et le pâle, les couleurs neutres, les couleurs vives, les imprimés? Perso, j’adore les vêtements lignés et fleuris, c’est comme un attrait irrésistible.

Ça ne veut pas dire que tous vos vêtements doivent correspondre à cette palette, au contraire! On peut encore une fois ici respecter la règle du 70/30. Ça signifie simplement qu’en comprenant mieux ce que vous aimez, vous pourrez mieux acheter de nouveaux vêtements qui iront ensemble et créeront des combinaisons.  

4. Connaître les silhouettes qui fonctionnent

Shutterstock/Yuna Renn

On a toutes des coupes de vêtements qui nous vont mieux que d’autres. Et ce n’est pas tant lié aux diktats de la mode, mais beaucoup plus à ce qui nous fait sentir bien et à notre meilleur. Que ce soit une robe cintrée à la taille (qui est mon go-to favori), une robe plus droite, des jeans ou des leggings avec une tunique, plusieurs couches et superpositions pour le haut, des hauts plus serrés versus plus larges, des vêtements plus ou moins structurés... 

Quand vous comprenez ce qui vous va bien et ce qui vous fait sentir à votre top, achetez la majorité de vos vêtements dans ce créneau-là. 

5. Revenir vers ses classiques

Shutterstock/Look Studio

Si vous savez bien comment les vêtements d’une certain magasin tombent sur vous, pourquoi changer une recette gagnante? Par exemple, lorsque les pantalons de telle marque sont fantastiques pour votre silhouette, retournez vers celle-ci les fois suivantes.

Inversement, si les hauts d'une autre marque sont toujours trop grands/trop petits/pas assez long/ne fittent pas sur votre poitrine, laissez tomber. Oui, même s’ils viennent de sortir un modèle trop cute.

6. Penser au « cost-per-wear »

Shutterstock/progressman

Ça, c’est un concept simple qui devrait dicter tous vos achats de vêtements : le coût de revient par fois où on le porte. Parce qu’au final, ce chiffre est plus important que le prix initial d’un vêtement! 

Par exemple, si vous achetez un trench à 100$, mais que vous le conservez pendant des années et que vous le portez plus de 100 fois, son cost-per-wear est de moins de 1$. Tandis que si vous achetez un crop top à paillettes à 25$, mais que vous le mettez seulement une fois dans un festival ou un party, son cost-per-wear est de 25$, soit drôlement plus élevé – donc au final son achat vaut beaucoup moins la peine.

C’est correct d’avoir dans sa garde-robe quelques items qu’on ne mettra pas si souvent et dont le cost-per-wear va demeurer élevé, mais ça devrait rester des exceptions. Une garde-robe cohérente est composée en majorité de vêtements avec un bon cost-per-wear, parce que ça veut dire qu’on les porte assez pour qu’ils valent vraiment la peine. 

Les deux exemples que j’ai donnés sont un peu des extrêmes, mais dans la plupart des cas, ce chiffre devrait être quand même bas : des jeans à 60$ portés 20 fois, ça donne un c-p-w de 3$; une blouse blanche à 75$ portée 12 fois : 6,25$, et ainsi de suite.

7. Connaître les tendances, mais bien les sélectionner

Shutterstock/Svitlana Sokolova

La mode évolue constamment et parfois, ce n’est vraiment pas long avant qu’un vêtement qu’on adorait ait l’air complètement dépassé. En fait, plus il est tendance sur le moment, plus ça risque d’être le cas!

L’idée, c’est de trouver un équilibre entre surfer sur les tendances (i.e. avoir un look quand même actuel) et ne pas être esclave de celles-ci. Chaque début de saison, c’est bien de faire l’exercice de s'informer des tendances actuelles, mais c’est aussi une bonne chose de les voir avec un oeil légèrement critique. 

Et surtout, il faut se demander leur potentiel de durabilité. Certaines tendances durent quelques mois et d’autres ont l’air encore toutes aussi intéressantes après quelques années. L’idée, c’est juste d’en venir à reconnaître lesquelles ont un meilleur potentiel de bien traverser le temps.

Il est d'ailleurs important de savoir que c’est possible d’avoir un super beau look sans pour autant cocher toutes les cases des tendances du moment. Votre style personnel va toujours primer sur les tendances, de toute façon!

8. Faire le ménage souvent

Shutterstock/faithie

Pour conserver une garde-robe cohérente, il faut revoir son contenu souvent. Il ne faut pas hésiter à se départir de ce qu’on n’a pas porté depuis un bout ou de ce qui ne fait plus. Même chose pour les morceaux qui ne peuvent plus vraiment être portés même si on les aime - parce qu’il y a une tache qui ne part plus, un trou ou un cerne indélébile sous les aisselles, etc.

Pendant que vous faites le ménage, c’est également une bonne idée d’essayer de reconnaître des points communs entre les vêtements que vous n’aimez pas. Il y aura probablement un fil conducteur : trop formels, pas flatteurs, le tissu froisse trop facilement, ne conviennent finalement pas à votre style de vie, etc.

C’est bien correct de faire des erreurs avec l’achat de ses vêtements, littéralement tout le monde en fait. Par contre, le mieux c’est vraiment de tirer des leçons de celles-ci pour s’améliorer avec le temps!

Certaines pièces devront être jetées, mais sinon, vous pouvez les donner, les échanger ou dans les cas où elles sont encore actuelles et en bon état, les vendre.