Santé mentale : tout ce qu'il faut savoir sur la luminothérapie

Tu as certainement déjà entendu parler de la luminothérapie, mais peut-être n’es-tu pas certaine de ce que ça veut dire, de ses effets ou de comment ça marche?

Voici les grandes lignes.

La luminothérapie, c’est quoi? 

C’est un traitement contre la déprime/dépression saisonnière, basée sur l’exposition à la lumière artificielle. La lumière qu’on reçoit peut effectivement avoir un effet très important sur le moral et sur la santé mentale d’une personne.

Durant les mois d’automne et d’hiver, on en reçoit très peu en général et certaines personnes sont beaucoup plus affectées que d’autres, au point d’avoir du mal à fonctionner, de développer des idées noires, etc.

Luminothérapie

Image Point Fr/Shutterstock

La luminothérapie s'adresse à qui?

Ce n’est pas tout le monde qui a nécessairement besoin de luminothérapie, mais tout le monde peut en bénéficier. C’est totalement simple, naturel et facile.

À part les quelques contre-indications spécifiques citées plus bas, il n’y a pas d’effet secondaire. Que des bénéfices!

Est-ce que n’importe quelle sorte de lumière fonctionne?

Les lampes de luminothérapie émettent une lumière avec une longueur d’ondes spécifique; ça ne marchera donc pas de juste se tenir à côté d’une lampe ordinaire! 

Les lampes de luminothérapie émettent habituellement un type de lumière à spectre complet, qui imite celle du soleil et possède une intensité de 10 000 LUX. 

Luminothérapie

Image Point Fr/Shutterstock

Où trouver des lampes de luminothérapie?

On trouve ce type de lampe un peu partout : dans les pharmacies, les magasin grandes surfaces et en ligne.

Voici les deux modèles considérés parmi les meilleurs de l’industrie :

Quand et comment doit-on utiliser la luminothérapie?

On utilise habituellement ce type de traitement durant la période sombre de l’année, c’est-à-dire de la fin de l’automne jusqu’au début du printemps.

Le traitement consiste seulement à se tenir près d’une lampe de luminothérapie chaque jour, pour une période pouvant durer entre 5 et 15 minutes. On conseille de faire le traitement le matin, le plus tôt possible après le réveil.

Il faut que la lampe soit près de soi, c’est-à-dire à environ 40 à 50 cm du corps. L’idéal est donc d’avoir une lampe près de soi pendant nos activités quotidiennes, que ce soit au lit avant de se lever pendant la lecture ou le temps passé sur son téléphone, sur la vanité de la salle de bain pendant la routine du matin, sur le comptoir pendant le déjeuner ou à côté de l’ordinateur.

Luminothérapie

Image Point Fr/Shutterstock

La luminothérapie a-t-elle des contre-indications?

Les lampes de luminothérapie sont très vives et il est déjà arrivé que certaines personnes sensibles attrapent des coups de soleil. Au début de traitement, du moins, il est préférable de ne pas être trop collé sur la lampe avant de bien connaître son effet. 

Les personnes qui ont le sommeil fragile (un symptôme de la dépression, malheureusement) devraient encore plus que les autres faire attention de pratiquer leur session de luminothérapie tôt dans la journée, puisque plus tard, ça peut affecter la capacité de s’endormir. 

Si tu souffres également d’un trouble de l’humeur, c’est bien de savoir que la luminothérapie peut, dans de rares cas, déclencher un état d’hypomanie. 

Dans ces deux situations, ça ne veut pas dire de mettre la luminothérapie de côté, parce que tu pourrais certainement beaucoup en bénéficier quand même; il est simplement une bonne idée d’être prudente et de commencer par de courtes sessions (5 minutes au début) pour voir comment le niveau d’énergie sera affecté.

De plus, il est important de rappeler que la luminothérapie est considérée comme un traitement adjuvant, c’est-à-dire qu’il devrait être utilisé en parallèle avec d’autres moyens d’aller mieux, comme un suivi médical ou psychologique.

Si tu souffres d’une dépression sévère, je t’envoie d’abord beaucoup de douceur, d’empathie et je te tends la main pour te dire que tu n’es PAS SEULE là-dedans… Mais je te rappelle gentiment aussi l’importance d’aller chercher de l’aide auprès d’un professionnel de la santé