Le film Unplanned : attention à nos droits!

Avez-vous entendu parler de la controverse autour du film Unplanned? Sous la couverture d’un « fait vécu », ce long métrage propose une propagande très anti-avortement. Le film américain a été produit par un groupe chrétien anti-choix et utilise la désinformation et la manipulation émotionnelle pour passer son message.

Je vous suggère d’aller lire l’excellente lettre ouverte de Véronique Pronovost publiée dans La Presse, pour bien comprendre pourquoi la diffusion d’un tel film est vraiment dangereuse.

Affiche du film unplanned

unplannedfilm.com

Le plus gros problème je trouve là-dedans, c’est qu’un film comme Unplanned peut donner l’impression que les arguments pro-choix et anti-choix sont sur le même pied d’égalité, alors que ce n’est pas du tout le cas! Les premiers sont basés sur des faits scientifiques ainsi que des droits fondamentaux, tandis que les deuxièmes sont basés sur des croyances, une fausse opposition de valeurs et beaucoup de stratégies sournoises.

Parce que c’est ça l’affaire avec l’avortement : c’est un choix et personne ne nous oblige à s’en prémunir

En toute transparence, je n’ai jamais vécu de grossesse non-désirée et si ça m’était arrivé, je ne suis pas certaine que je me serais faite avorter, pour des raisons qui m’appartiennent. SAUF QUE : vous pouvez être sûres que je supporte à 150% mes amies ainsi que TOUTES les filles qui ont pris cette décision, parce qu’elle était la bonne pour ELLES. Leur choix, leur vie, leur droit, leur décision. Point final. 

Avortement grossesse non désirée

Shutterstock

Le film Unplanned, ainsi que toute la stratégie très organisée (et grassement financée) derrière, n’a rien à voir avec un amour ou la défense des bébés ou des enfants... Les mêmes personnes qui défendent ces positions sont aussi bien souvent celles qui n’ont que faire des enfants qui existent et qui souffrent, entre autres parce qu’ils ont eu la malchance de naître dans des conditions défavorables...

Ce film, ainsi que tout ce mouvement anti-choix, a plutôt tout à voir avec le fait de priver les femmes de leurs droits, de les atteindre dans leur réalité la plus intime et de prendre un contrôle complètement arbitraire sur leur vie. On peut, d’un point de vue personnel, très bien ne pas être d’accord avec l'avortement; mais on ne peut pas, d’un point de vue éthique, enlever le droit aux autres, parce que ça ne nous appartient pas.

 

Je vous invite à ne pas aller voir le film Unplanned. Et malgré sa défense prônant la liberté d’expression, je trouve que la décision de M. Guzzo de projeter ce film au Québec est très, très déroutante… Particulièrement dans le contexte actuel où plus que jamais, le droit à l’avortement, qu’on croyait acquis, semble tout à coup bien fragilisé.

Ailleurs sur le Web