Je peut-être l'air d'une femme, mais je ne me considère pas comme telle...

Personne ne ressent d’étonnement lorsque le maquillage, les robes et les bijoux sont associés automatiquement aux femmes. C’est pas mal avec ces associations basées sur le genre qu’on grandit, qui opposent féminin et masculin.

On sait bien que tout ça n’a aucun lien avec le genre, que tout le monde peut porter du rouge à lèvres si ça leur tente. Oui, on le sait.

Sauf que ce fameux « tout le monde » là n’inclut pas réellement l’ensemble de la population. Et non.

Même si, effectivement, on commence à briser des stéréotypes, qu’on voit de plus en plus d’hommes arborer du maquillage et des bijoux, ça reste tout de même très peu accepté dans le quotidien.

5 gars qui se maquillent mieux que toi!

Compte Instagram de @mac_daddyy

Étant moi-même très loin de ces normes sociales en termes d’identité, a.k.a. non-binaire, queer et lesbienne, j’ai toujours fait face à des questionnements pas super évidents en lien avec la féminité et la masculinité.

La société entière est basée sur ces deux catégories. Donc lorsqu’on ne se reconnaît dans aucune d’entre elles, ça rend les choses un p’tit peu plus complexe...

Féminisme Maude Bergeron

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

J’ai toujours apprécié ce qui est qualifié comme étant « féminin ». On m’a d’ailleurs éduquée et traitée comme étant une femme depuis ma naissance, et tout le monde a toujours pris pour acquis que j’étais une fille cisgenre* et hétérosexuelle. Pourquoi? Parce que physiquement, j’ai toujours été assez proche des stéréotypes associés aux femmes.

La non-binarité est de plus en plus abordée un peu partout, et plusieurs s’ouvrent à cette réalité qu’ils ne connaissaient pas auparavant. Sauf que l’affaire, c’est qu’un portrait androgyne y est associé tout le temps. C’est un peu comme si, pour les personnes non-binaires, il fallait obligatoirement avoir une apparence « neutre »; ni trop masculine, ni trop féminine, pour être en accord avec cette identité de genre.

La réalité est complètement différente et j’en suis la preuve, moi qui suis « féminine » en apparence, tout en étant une personne non-binaire.

Maude Bergeron et sa blonde

Compte Instagram de @bergeronmaude

Oui c’est hyper important de comprendre qu’il faut briser les stéréotypes de genre, mais en cessant de tout voir via l’existence de deux seuls genres.

On peut être non-binaire, avoir des faux ongles et un décolleté plongeant.

On peut être non-binaire et n’avoir aucune poitrine, des poils corporels et des vêtements amples.

Le genre d’une personne n’est jamais défini par l’apparence de son corps, ses organes génitaux, ses vêtements et ses préférences.

Féminisme Maude Bergeron

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

*Une personne cisgenre est une personne qui s’identifie au même genre que celui qui lui a été donné à sa naissance, alors qu’une personne trans ne s’identifie pas au genre qui lui a été donné à la naissance.