Osheaga : les vraies raisons qui poussent les filles à participer au festival

On va se le dire, la réputation d’Osheaga n’est plus à faire. C’est un festival bien établi qui n’a rien à envier aux Coachella et Lollapalooza de ce monde.

Cependant, qui dit festival de musique dit… préjugés. C’est que depuis quelques années, on ne sait plus si les gens se déplacent réellement pour la musique et les artistes ou bien simplement pour flasher leurs outfits et prendre des photos. Il est temps de répondre à la question une bonne fois pour toute. 

On a donc voulu investiguer afin de connaître les vraies raisons qui poussent les festivalières à se procurer des billets pour un festival comme Osheaga

J'ai sondé quelques festivalières, qui m'ont confié en toute honnêteté leurs motivations personnelles à se déplacer à Osheaga.

Photo file d'attente Osheaga

Sarah, 20 ans

Photo Sarah Osheaga

À Osheaga, il y a des festivaliers de tous les âges, mais à vue de nez, la grande majorité ont entre 18 et 25 ans. En ce qui concerne les looks, il y en a pour tous les goûts. Les gens en profitent clairement pour sortir de leur zone de confort!

Un peu comme Sarah, 20 ans, de Windsor en Ontario. Elle dit qu’elle ne porterait jamais son outfit de festival dans la vie de tous les jours. Cela, malgré qu’elle avoue avoir passé des semaines à préparer son look, la raison principale qui l’amène au festival reste les artistes et la programmation. Elle a d’ailleurs mentionné avoir été impressionnée par la qualité du festival, elle qui a eu une mauvaise expérience au festival Veld à Toronto l’année dernière. 

D’un autre côté, plusieurs des festivalières rencontrées ont admis ne pas se préoccuper de leur tenue et m'ont dit qu’elles porteraient ce même style au quotidien. Elles s’habillent d’abord pour être confortable et pour ne pas avoir trop chaud. La musique reste le pourquoi elles se sont déplacées. 

Michelle, 20 ans

Photo Michelle Osheaga

Maintenant, est-ce que tout le monde y est d’abord et avant tout pour la musique? Certainement pas. Comme Michelle, 20 ans de Toronto, qui elle est au festival pour les photos et la nourriture. Ça ne lui dérange pas de manquer les spectacles, en autant qu’elle puisse avoir de bonnes photos à mettre sur Instagram.

Elle espère d’ailleurs tomber sur des influenceurs et des vedettes qu’elle suit sur les réseaux sociaux.

Mirmonde, 22 ans

Photo Mirmonde Osheaga

Il y a aussi celles qui sont là pour la musique, mais qui apprécient pouvoir se magasiner un outfit. Comme Mirmonde, 22 ans, qui une fois sur le site prévoit des temps morts pour prendre des photos et immortaliser son look créé spécifiquement pour le festival.

Sur son chemin, elle s’arrête aussi pour visiter les kiosques des différentes marques sur place afin de récupérer des échantillons et participer aux concours. Elle voit le tout comme un bonus en plus de la musique.

Delphine, 27 ans, et Laurence, 25 ans

Photoshoot Osheaga

Pour avoir eu la chance d’aller à Coachella et à Osheaga dans la même année, je peux vous dire que le nombre de photoshoots n’est pas comparable! À Coachella, c’est sans arrêt; à chaque mètre, on voit des gens en train de se faire prendre en photo. Mais en faisant le tour du nouveau site d’Osheaga, bien qu'on pouvait croiser de temps à autre des gens prendre des photos, les séances photos Instagram sont plus rares. 

Au final, la principale raison qui poussent les festivalières à se déplacer, c’est bel et bien les artistes et la musique. Certaines n’en sont pas à leur premier Osheaga. Delphine, 27 ans, en est à sa 10e année de suite. Laurence, 25 ans, se souvient quant à elle de son premier festival Osheaga en 2011, alors qu’Eminem était sur scène. 

Bianca et John, 20 ans

Photo couple Bianca et John Osheaga

D'autres fans de musique! Bianca, 20 ans, en est déjà à sa 4e édition malgré son jeune âge et cette année, elle a forcé son copain John à l’accompagner. Heureusement, John a eu la piqûre et reviendra l’année prochaine!

Saige, 20 ans

Photo Saige Osheaga

Sur plus d’une trentaine de festivalières interviewées, seulement deux n’y était pas d’abord pour la musique. Les autres étaient toutes en mesurent de me nommer les artistes qu’elles sont venues voir et certaines se déplaceraient même non-accompagnées au festival pour voir leurs artistes préférés.

Par la suite, les raisons secondaires varient : l’ambiance, les outfits, les gens, la nourriture, les vedettes, les gratuités et ma préférée, celle de Saige, 20 ans, qui a fait le voyage depuis Toronto pour pouvoir pratiquer son français à Montréal.

Ce que je retiens de tout cela : Vivre et laisser vivre. 

Photo foule à Osheaga

Photos par Julie Taillon – @julie_taillon

Photo Julie Taillon à Osheaga