Non, les poils corporels sur les femmes ne sont pas signe de malpropreté

Que ce soit sur les jambes, les aisselles, le pubis, les bras ou le visage, les poils sont présents sur tout le monde et c’est normal.

La quantité, l’épaisseur et la couleur de ces poils varient évidemment pour tous, ce qui influence directement la manière dont une personne sera traitée.

poils corporels femme

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

La pilosité est un tabou intense découlant des plus récentes normes, qui imposent de se débarrasser de chaque petit poil lorsqu’on est une femme, particulièrement ceux sur les mollets, le bikini, la moustache et les aisselles. Certains diront que c’est laid et malpropre, d’autres que ce n’est pas normal chez des femmes...

...Sauf que non. La réalité est toute autre : la présence de poils sur une femme est totalement acceptable et pas du tout malpropre, peu importe la quantité de poils qui sont présents.

D’ailleurs, les poils pubiens existent pour nous protéger des possibles infections en constituant une barrière protectrice avec les organes génitaux.

Poils corporels femme

Compte Instagram de @ladyist

Certes, on voit de plus en plus d’ouverture par rapport à la présence des poils corporels sur les femmes, et c'est parce que plusieurs militent explicitement pour que les jugements cessent.

Ça commence à être toléré et c’est merveilleux. Cela dit, c'est surtout le cas lorsque ce sont des personnes qui correspondent aux normes de beauté qui conservent leur pilosité.

LOLA KIRKE poils aisselles

So It Goes Magazine

Ce n’est jamais évident de faire le choix de conserver ses poils, puisque les regards déplacés dans la rue sont fréquents, sans parler des commentaires...

Par contre, il est nécessaire de réaliser à quel point les doubles-standards sont partout lorsqu’il s’agit d’apparence. En ce qui concerne les poils, ce sont pour les personnes grosses que la violence verbale est la plus explicite. L’association avec la malpropreté et le « laisser aller » est extrême, parce qu’on combine ici la haine des poils ET la grossophobie.

Poils corporels femme

Compte Instagram de @ladyist

C’est nécessaire de briser tous les préjugés, mais aussi de laisser chaque personne effectuer ses propres choix en ce qui concerne leurs corps.

Non, le poil n’est pas dégoûtant, ni sale, ni laid. Conserver ses poils, ça ne signifie pas du tout qu’on ne prend pas soin de soi.