Je suis maman et j'ai fait le choix de ne pas abandonner mes amies

Ayant eu ma première fille dans la jeune vingtaine, la vie grandissait dans mon ventre, mais elle ne ralentissait pas pour autant autour de moi. Mes amies continuaient leur vie avec leurs sorties et leurs soirées, et j’ai rapidement eu à restructurer mes priorités.

Entretenir ses amitiés, qu’on soit mère ou pas, c’est difficile. Ça demande de s’investir, de demander des nouvelles, de se présenter aux activités et de prendre soin des autres. Après ma première fille, je voyais mon temps et mon énergie diminuer et je devais revoir où j’investissais chaque précieuse minute. Malgré tout, je me suis promise que mes moments entre amies allaient toujours survivre aux coupures.

Jessica Bessette et ses amies

Catherine Robert

Évidemment, l’important c’est de s’écouter, de choisir ses propres priorités et de respecter ses limites. Moi, dans les 5 dernières années, j’ai choisi de continuer à voir mes amies, de leur faire une place dans ma routine effrénée et de trouver des solutions pour être présente.

J’ai trainé bébé dans sa coquille, j’ai organisé les horaires avec papa, j’ai reçu chez moi avec les enfants endormis en haut, j’ai apporté mes filles dans des déjeuners et j’ai quitté des soirées pour aller allaiter puis revenir ensuite... J’ai réussi à faire de mes amies une de mes priorités, parce que pour moi, c’était essentiel pour continuer d’être plus que « juste une maman ».

Amies brunch Jessica Bessette

Compte Instagram de @jessy_b7

Jessica Bessette amies

Compte Instagram de @jessy_b7

Mes amies, elles me font rire et décrocher, je suis fière de notre histoire d’amitié et de nos souvenirs depuis tant d’années, et ces relations sont trop importantes à mes yeux pour être mise de côté.

Au final, j’ai envie de vous dire que ce n’est pas toujours facile, mais c’est définitivement possible de marier maternité et amitié et qu’on ne doit pas nécessairement tout abandonner quand on devient maman.

Jessica Bessette et sa gang d'amies

Compte Instagram de @veroniklr

À mes amies qui n’ont pas encore d’enfants, j’en profite pour vous dire merci.

Merci d’excuser mon manque de temps, mes retards et ma lenteur à confirmer ma présence aux évènements. Merci d’accueillir mes enfants et de leur faire une place à notre table quand je n’ai pas le choix de les apporter. Merci de n’avoir jamais jugé mon look, mes cernes et mon épuisement. Merci de me parler de votre vie si différente de la mienne et de me faire rêver avec votre quotidien plus « jet set » que le mien.

Vous me faites du bien, vous êtes précieuses et je souhaite à toutes les jeunes mamans de s’entourer de femmes aussi merveilleuses, compréhensives et bienveillantes comme vous.