5 leçons de vie que j'ai apprises dans les 5 dernières années

Depuis tellement longtemps, je visualise tout ce que je veux faire entrer dans ma vie. La visualisation, c’est ma méthode pour mettre en branle tout ce que je désire voir apparaître dans mon quotidien.

Certaines demandes à l’Univers peuvent prendre un peu plus de temps que d’autres à se manifester, mais tant que tu vois quelque chose dans ta tête, avec des détails très précis, je suis convaincue que c’est toujours juste une question de timing.

Le fameux timing!

Timing Alexandra

@benjyfilms

J’ai toujours été pas mal nomade. Je bougeais constamment d’un appartement à un autre, en retournant par-ci et par-là, même chez mes parents dans les moments où je voyageais beaucoup.

En 2015, je me suis installée dans un petit studio sans me douter que j’allais y rester aussi longtemps. Croyez-moi, il s’en est passé des affaires dans ma vie depuis que je réside à cette même adresse; aucun déménagement physique, mais j'ai fais de gros moves de vie et j'ai pris de grandes décisions. Ceux-ci ont grandement transformé la Alex mi-vingtaine que j’étais pour devenir la femme de 32 ans, entrepreneure, que vous connaissez aujourd hui.

5 ans, 5 apprentissages

2015 : Survivre, pour vivre.

À cette époque, j’avais le coeur brisé; je venais de mettre un terme à ma relation amoureuse des deux dernières années. Je devais repartir à zéro. Mon studio était semi-meublé, je n’avais pas encore d’électros, je n’avais pas de table à manger, pas de chaises, environ 2 fourchettes et pas plus que 2 assiettes.

J’étais hyper minimaliste et mon espace salon quasi vide était consacré à mon espace de yoga, dans lequel je recevais des élèves pour leur enseigner le yoga en privé. Chaque mois, j’étais serrée dans mon budget, j’arrivais à la cenne près, mais je survivais de ma passion et c’était déjà beaucoup pour moi.

Cours yoga Alexandra

@cam_ds

2016 : Il ne faut pas trop chercher l’amour, il faut s’aimer avant.

J’étais à la recherche de l’amour et parfois, trop chercher c’est pas bon. Il faut laisser l’amour venir à nous et pour ça, il faut s’aimer soi-même avant tout!

Je n’ai pas nécessairement vécu d'expériences très cool cette année-là; j’étais mal dans ma peau, perdue, découragée, naïve et un peu trop bonasse. Les relations amoureuses que j’ai entretenues durant cette période étaient toxiques et elles me drainaient toujours vers le bas, énergétiquement parlant.

Je me souviens avoir fondu en larmes la veille du jour de l’An pendant le décompte vers la nouvelle année. J’avais alors souhaité un signe de l’Univers, un message qui allait éclairer mon futur, pour me permettre d’avancer...

2017: Il faut toujours faire confiance à la vie et être reconnaissant.

Une belle année? Non, une magnifique année! 2017, je ne t’oublirai jamais. Ma demande avait été entendue. J’avais 29 ans et c’est là où j’ai appris c’était quoi, le self-love. J’ai commencé à reprendre le contrôle de ma vie.

J'enseignais 25 cours de yoga par semaine, la demande pour mon entreprise Yoga To Go dans l’enseignement du yoga au corporatif a explosé et j'ai même eu la chance de vivre ma première expérience en tant que leader d’une retraite de yoga.

À mon retour, tout s’est passé tellement vite : j'ai auditionné pour Occupation Double et en septembre, je m'envolais déjà direction Bali pour vivre l’expérience qui a vraiment changé le cours de mon existence! 

Gang OD Bali 2018

Compte Instagram de @alexandracos_

2018 : Big 30, big deception.

30 ans! Ce chiffre me faisait tellement peur et commençait à me mettre une grosse pression sur les épaules. À cette période, perdue plus que ça, tu meurs! OD à changé ma vie, oui, mais avant de me retrouver à 100% suite à une expérience aussi intense, il m'a fallu être patiente et suivre un long cheminement personnel.

Cette année là, j’ai dû penser à moi et prendre soin de mon mind, body and soul pour retrouver la vraie Alex. J’ai commencé à pratiquer plus intensivement le yoga, à m’entraîner sérieusement avec un coach et je suis tombée en amour avec le mode de vie cétogène (keto). Je devais me préparer convenablement pour la trentaine et finalement, j’ai vécu un beau parcours vers une meilleure version de moi-même!

À la fin de 2018, j’étais prête pour 2019 et j’avais un feeling que ça allait être MON année.

Photo prendre soin de mon mind-body-soul Alexandra Cos

@musclebeach

2019 : Écoute tes intuitions, toujours!

J’ai appris au fil du temps que mon intuition se trompe rarement. 2019, wow : merci pour cette année incroyable! J’aime dire que c’est l’année où la petite Alex est devenue une femme. 31 ans, confiante, je me suis sentie belle, bien dans ma peau et bien entourée! Ma vie sociale était florissante, je me sentais dans le feu de l’action et j’étais toujours en demande. 

Le 4 juillet, j’ai lancé ma plateforme de yoga alexandracos.com et le 11 juillet, j’ai rencontré l’homme de ma vie. Qu’est-ce qu’une femme peut demander de plus? 2019, tu as été un véritable petit nuage rose du début jusqu’à la fin. Tu m’as donné espoir et j’ai eu enfin confiance que le meilleur était encore à venir, que c’était juste le début. J’ai appris à me faire confiance, à faire confiance à mes feelings et à foncer!

Lancement yoga Alexandra Cosentino

@valiegb

Un souper presque parfait Alexandra

@v.tele

Alexandra Cosentino et son copain Kevin

@valiegb

2020 : Adaptation, créativité et momentum.

Personne ne s’attendait à la pandémie de COVID-19 et mon but ici n'est pas d'assombrir cette dure période, même si elle m’en a fait baver. Dans un studio de 600 pieds carrés, vivre à deux 24 heures sur 24 en quarantaine, tu n’as pas le choix d'user de ta créativité!

J’ai donc voulu aider avec ce que je pouvais offrir. Mon salon c'est (re)transformé en studio de yoga, alors que je me suis lancée le défi d’enseigner 60 cours de yoga en 60 jours, en direct sur Instagram, pour maintenir ma communauté active. En plus, j'ai enseigné sur Look du Jour et j'ai créé des cours de yoga sous forme de capsules vidéos pour cette même plateforme, en même temps de créer tout le contenu pour la mienne. Résultat : je pratiquais le yoga en moyenne 2 à 3 heures par jour, sans aucune journée de repos en deux mois. Mon corps était fatigué, mais ma créativité et ma facilité à m’adapter roulait dans le tapis!

J’ai eu un flash suite à l’engouement positif provenant de ma communauté quant à mes sessions en live : l’idée d'Essence Station, une station d’entraînement virtuelle sur laquelle je travaille avec mon amoureux/cofondateur depuis plus de 3 mois, a pris forme. Mon plus grand rêve s’est réalisé dans une période où tout le monde avait de la difficulté à maintenir sa tête hors de l’eau.

J’ai appris que quand on s’adapte et qu'on reste dans le momentum, tout est possible!

Essence station

Compte Instagram de @essencestation

Essence station

Compte Instagram de @essencestation

Et c’est avec un grand sentiment d’accomplissement, sur tous les niveaux de ma vie, que je vais quitter mon petit studio le 1er août prochain. J'ai pris la décision de m’installer en grand, avec l’homme qui m’inspire tous les jours, dans notre nouveau nid douillet.

Alors que je plie bagages, je ne laisse aucun regret derrière moi; seulement la certitude que chaque moment plus difficile à été vécu pour une raison, et que chacun d'eux m'ont fait grandir vers la femme que je suis devenue. Une nouvelle aventure s'entamera sous peu et si j’observe l’évolution des 5 dernières années, je suis confiante que la tendance se maintiendra et que j’aurai encore plus d’apprentissages à partager.

J’ai comme le feeling que 2021 sera une année incroyable et je suis reconnaissante à l’avance pour tout ce que je m’apprête à vivre! La vie est si bien faite, n'est-ce pas?