Mais où est la diversité corporelle masculine dans les médias?

Il y a deux ans, je n’aurais jamais montré mon corps comme je le fais aujourd’hui. Mais dans les derniers mois, j’ai appris à m’accepter tel que je suis et à m’assumer pleinement. 

Je veux être libre.

Je ne veux plus vivre dans le regard des autres.

J'ai décidé que je ne passerai pas ma vie à me cacher pour faire plaisir.

Toute mon adolescence, je me trouvais différent des autres garçons et j’avais honte de mon corps. Ce lourd problème de confiance m’a suivi jusque dans la vingtaine. Les réseaux sociaux ne rendent pas la tâche plus facile et il serait malhonnête de croire que nous, les garçons, ne vivons pas non plus avec cette pression au quotidien

Tout comme les femmes, nous sommes constamment bombardés d'idéaux de beauté. Il est difficile d’arriver à s’aimer devant autant d’images de gars musclés et de commentaires négatifs sur les corps différents. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par KARL HARDY (@karl_hardy) le

En partageant différentes images de mon corps sur mon compte Instagram, j'ai commencé à recevoir plusieurs témoignages d'hommes qui ressentaient la même chose que moi. Je me suis senti moins seul.

C'est aussi là que j'ai compris que les hommes ont également des inquiétudes face à leur image corporelle et que très souvent, ils n'en parlent pas par peur d'être jugés. Parce que oui, le mouvement #bodypositive chez les garçons, c'est encore un peu tabou. Voilà pourquoi il est important pour moi d'utiliser ma voix pour changer les choses!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par KARL HARDY (@karl_hardy) le

Je lance donc ça dans l'univers : à quand des corps d'hommes différents dans des émissions comme Occupation Double? Oui, la présence de Julie est importante et fait réféchir, mais il ne faudrait surtout pas oublier les garçons. Pourquoi la diversité corporelle passe toujours par les femmes? On devrait nous aussi pouvoir se reconnaître, autant dans les médias traditionnels que sur les réseaux sociaux. Il faut en discuter tous ensemble, et ainsi, notre perception de la beauté pourra s'améliorer pour le mieux.

Et à tous les garçons qui auraient peur de se montrer, I feel you. J’ai passé par là aussi et j'ai encore souvent de la difficulté à m'aimer comme je suis. Sois fier de toi. On a qu’un seul corps, il faut l’aimer et être reconnaissant à chaque jour de partager notre vie avec lui. C'est ce que j'ai appris. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par KARL HARDY (@karl_hardy) le

Pour visionner les épisodes d'Occupation Double mettant en vedette la belle Julie dont je viens de parler, rends-toi sur Noovo.ca!