Je suis tombée amoureuse du chum de mon amie

Tomber en amour se fait parfois de façon imprévisible.

Un beau soir, tu décides enfin de t’extirper de ton lit et de sortir avec tes amies sans même prendre la peine de t’arranger un peu, puis une fois arrivée à destination, ton regard se pose sur la personne de tes rêves qui est tout bonnement assise au bar. Le nombre de fois où j’ai entendu des histoires du genre :« Je ne cherchais même pas à rencontrer quelqu’un. Cette soirée-là, mes amies m’ont convaincue de sortir et j’ai rencontré mon âme sœur par pur hasard! ».

fille sourire

fizkes/Shutterstock

Il y a des histoires qui sont complètement l’inverse aussi, où une relation amicale se développe et se transforme en quelque chose de plus intime.

Il y a aussi des « histoires d’amour impossibles », celles où avoir des sentiments pour l’autre personne est strictement défendu, allant même jusqu’à défier les standards sociaux. Malheureusement, ce sont parfois les gens pour lesquels on n'a « pas le droit » d’éprouver des sentiments amoureux qui semblent les plus attirants. Quelques exemples me viennent en tête : ton boss, quelqu’un de beaucoup plus vieux ou beaucoup plus jeune que toi, l’ex d’un proche encore le copain de sa meilleure amie. Cette dernière option semble être une des pires, n’est-ce pas?

Triangle amoureux

Stokkete/Shutterstock

C’est un sujet tabou qui a tellement été exploré dans les films et les livres, puisque c’est LA situation dramatique que personne ne veut vivre sur le plan amoureux. Que se passe-t-il lorsque deux des personnes les plus importantes pour nous - soit notre très bonne amie et notre chum - développent des sentiments amoureux l'un pour l'autre? Cette situation sonne comme de la haute trahison, pas vrai? Éprouver ne serait-ce qu’une petite attirance pour le chum de son amie fait automatiquement de soi une mauvaise personne (et amie), et je peux tout à fait comprendre pourquoi on pense ainsi...

Cela étant dit, j’ai une petite confession à faire : je suis moi-même tombée amoureuse du chum de mon amie. Yup. Moi, la fille ultra girl empowerment, toujours là pour écouter et conseiller mes amies par rapport à leurs relations. J’ai commis LE faux-pas ultime. Ça se pourrait fort bien que vous me jugiez en ce moment et je vous comprends entièrement. Moi aussi je me jugerais.

Tomber amoureuse chum de son amie

G-Stock Studio/Shutterstock

Et pourtant, j’ai souvent joué au match maker en étant célibataire et j’ai toujours été capable d’être heureuse pour les personnes autour de moi qui avaient trouvé l’amour. Alors pourquoi cette fois-ci ai-je été incapable de garder mes distances?

En fait, c’est un sentiment qui s’est développé tellement graduellement que je ne l’ai pas vu venir. La majorité de mes amies sont des filles, mais je me suis toujours aussi bien entendue avec les gars. Je fais partie des personnes qui croient en l’amitié gars-fille pour la simple et bonne raison que j’ai plein d'amis de gars avec lesquels il n'y a aucun chimie amoureuse. J’irais même jusqu’à dire que d’avoir des amis des deux sexes est super intéressant parce que ça nous donne différentes perspectives de vie sur pleins de sujets.

amis gars fille

Jacob Lund/Shutterstock

Aussi, il faut savoir que le chum de mon amie, c’était un de mes meilleurs amis. On s’entendait bien, on avait le même sens de l’humour, on avait beaucoup de choses en commun... Bref, on était de très bons amis et c’était facile d’être ensemble puisqu’on ne manquait jamais de choses à dire ou à faire.

Au fil du temps, ledit couple formé de ce gars et de mon amie a commencé à battre de l’aile. Chacun de leur côté, ils sont venus me demander des conseils et de l’aide sur comment résoudre leurs problèmes amoureux. Disons que j’étais dans une position plus que fâcheuse... J’ai tenté du mieux que j'ai pu de mettre mes sentiments de côté et de leur venir en aide tu mieux que je pouvais.

Malgré mes interventions, le couple se faisait de plus en plus distant, et mon ami a commencé à me lancer des invitations de façon plus fréquente qu’auparavant. Certes, ça me tentait terriblement de passer du temps avec lui, mais vue la situation précaire, je trouvais que c'était déplacé de ma part par rapport à sa copine...

Et c’est là que ça m’a frappé : les sentiments que j’avais pour mon ami étaient réciproques. Oh shit. Qu’est-ce que j’ai fait?

Fille se sent mal

fizkes/Shutterstock

En résumé, voici comment j'ai processé le tout :

1. Je l’ai nié. Ça ne se pouvait pas. Moi, briser le girl code? No way. J’ai alors essayé d’étouffer mes sentiments en me disant que c’était juste une passe, que je voulais probablement juste de l’attention masculine et que j'avais projeté ça sur mon ami.

2. J’en ai ensuite parlé à une amie très proche et digne de confiance. Même en lui expliquant mes sentiments, j’essayais tout de même de diminuer l’impact émotionnel que ça avait pour moi afin de dédramatiser la situation… Elle m’a simplement dit la même chose que ce que je me disais intérieurement : serais-je prête à non seulement risquer de briser un couple, mais fort probablement de perdre une bonne amie à cause de ça? Il y a tellement d’autres bons gars, pourquoi jeter mon dévolu sur celui-là qui n’est clairement pas disponible?

3. J’ai tenté de garder mes distances. Je me suis dit que moins j’alimentais mon sentiment amoureux envers lui, moins il y avait de risque de se développer davantage. J’ai commencé à refuser des invitations, à éviter les endroits qu’il fréquentait... Bien sûr au risque de paraitre plus froide, mais c’était le prix à payer pour éviter une fâcheuse situation selon moi.

4 : J’ai été en date avec d’autres personnes. Quoi de mieux qu’une date pour diriger ses énergies romantiques sur quelqu’un d’autre? Malheureusement, celles-ci n’étaient pas très concluantes et au final, elles m'ont donné davantage envie de passer du temps avec le chum de mon amie...

Date amoureuse plate

Dean Drobot/Shutterstock

Après un moment, le couple s’est séparé. Je devais alors épauler mon amie en pleine peine d’amour. La même situation se produisait de l’autre côté avec mon ami. J’étais littéralement prise en sandwich entre les deux, avec mes propres sentiments à gérer en prime. Ouf! Après quelques semaines, ceux-ci n’avaient toujours pas diminué et j’ai décidé d’être enfin honnête envers moi-même et de le dire aux deux (à mon amie et à mon ami).

C’est à ce moment-là que mon ami m’a également avoué qu’il ressentait la même chose pour moi, malgré la situation délicate dans laquelle nous étions. À ce moment-là, je ressentais tout plein d’émotions en même temps : de la joie, de l’amour, du soulagement, mais aussi du stress, de la tristesse et de la honte.

Malgré tout, nous avons décidé de nous lancer tous deux à pieds joints dans une nouvelle aventure ensemble. Je savais maintenant ce qu’il me restait à faire : l’annoncer à mon amie. Comme je l’avais imaginé, cette dernière l’a vraiment, mais vraiment mal pris. Elle est même allée jusqu’à me dire que selon elle, c’était quelque chose que j’avais planifié d’avance, que j'ai voulu lui « voler son chum depuis le début ».

En toute honnêteté, ça n’a jamais été le cas, mais mes sentiments étaient désormais forts et bien réels. Elle m’a dit que c’était ma vie, que je pouvais faire ce dont j’avais envie, mais que si j’étais pour éventuellement être en couple avec mon ami, que je devais faire une croix sur mon amitié avec elle.

Fille mad à son amie

Roman Kosolapov/Shutterstock

Avec du recul, j’aurais probablement réagi de la même façon si les rôles avaient été inversés. Même si je ne regrette pas ma décision, je me suis longtemps sentie coupable d’avoir fait ça à une bonne amie. Après cet épisode, nous avons chacune pris un chemin différent et nous ne nous sommes jamais recroisées.

Perdre une amie comme ça, c’est quelque chose qui m’a fait mal à moi aussi, mais je savais que c’était malheureusement le prix à payer. J’aurais tellement aimé trouver une façon d’écouter mes sentiments tout en lui épargnant tout ça… Mais la vie nous pousse parfois à faire des choix déchirants.

Avec du recul, je peux maintenant dire que même si ça n’a pas été facile, j’ai pris la bonne décision. Je partage ma vie avec mon copain depuis maintenant de nombreuses années et tout fait plus de sens.

Cet épisode m’a appris que bien que je souhaite toujours le bonheur des autres, je ne dois pas oublier que le mien compte également.