Vero Moda et Jack & Jones se placent à l'abri de leurs créanciers

La filiale canadienne de Bestseller, qui exploite les enseignes Jack & Jones et Vero Moda, s'est placée à l'abri de ses créanciers, a appris La Presse.

Selon un bilan préliminaire transmis au Bureau du surintendant des faillites, l'entreprise a accumulé 39 millions de dollars de dettes.

Rappelons que Bestseller compte près de 60 boutiques au pays, notamment dans les grands centres commerciaux. 

Tout comme Jack & Jones et Vero Moda, de nombreuses entreprises québécoises vivent des difficultés financières, dont SAILLolëAldoReitmans et Victoria Secrets.