Tristan se place à l'abri de ses créanciers

Victime de la pandémie, le détaillant de vêtements montréalais Tristan a choisi de se placer à l'abri de ses créanciers. La nouvelle a été annoncée aux 650 employés mardi après-midi, apprend-t-on dans La Presse.

La populaire chaîne compte 36 succursales au Québec, 6 en Ontario et 2 en Alberta. Aucune mise à pied ou fermeture de magasin n'est dans les plans pour le moment, a assuré la présidente Lili Fortin. L'entreprise souhaite que ce processus lui permettra de renégocier ses baux dans les centres commerciaux. 

Les deux usines de fabrication de vêtements en Estrie ne sont pas touchées par cette restructuration et de nouvelles collections sont également toujours prévues dans les mois à venir.

Tout comme Tristan, de nombreuses entreprises québécoises vivent des difficultés financières en raison de la crise de coronavirus, dont Frank And Oak, SAILLolëAldoReitmans et Victoria's Secret.