Est-ce réellement sécuritaire de recourir aux services de beauté présentement?

Ça y est, après près de 3 mois de pause, l’industrie des services personnels et services de beauté repart tranquillement. À l’extérieur de Montréal, il est déjà possible d’y accéder, tandis que pour la grande région de la métropole, ce sera plutôt à partir du 15 juin.

C’est certain qu’en ce moment, plusieurs personnes se demandent si c’est réellement sécuritaire de retourner dans ce type d’établissement. Vous avez peut-être entendu parler d’une histoire qui est arrivée il y a quelques semaines aux Missouri, où deux coiffeurs du même salon, atteints de la COVID-19, ont exposé environ 140 client(e)s ainsi que 7 autres employés à la maladie en quelques jours? Disons que ça fait un peu peur...

Mais quel est le risque réel de recourir à ce type de service présentement? Voyons voir.

Le principal défi

Shutterstock/Stanislav71

Ce qu’on en commun les coiffeuses, les esthéticiennes, les manucuristes, les techniciennes en pose de cils, les massothérapeutes, etc., c’est évidemment que pour accomplir leur travail, elles n’ont pas le choix d’être proches de nous. Ainsi, la distance minimale de 2 mètres ne peut évidemment pas être respectée.

Ce sont donc, qu’on le veuille ou non, des endroits qui sont considérés comme « à risque élevé » à cause de ce fait, et parce que beaucoup de gens y circulent dans une journée. Et c’est étonnant, en faisant la recherche pour cet article, de constater à quel point tous les experts sont unanimes : elles (et eux) ne retourneront pas tout de suite dans les salons à aucun prix, car elles ne considèrent pas que le risque vaut la peine!

Par contre, dans la population générale, il semble y avoir bien peu d’inquiétude à ce sujet… Et très peu de gens sont prêts à attendre l’arrivée d’un vaccin avant de recommencer à y aller. Donc il faut accepter de prendre le risque, tout en essayant de réduire celui-ci. 

Demandez des précisions!

Shutterstock/Egoitz Bengoetxea

La très grande majorité des personnes qui travaillent dans l’industrie des services personnels et de beauté vont faire leur maximum pour s’adapter et prendre toutes les mesures possibles pour minimiser les risques. C’est complètement dans leur intérêt de le faire! Lorsque vous prenez votre prochain rendez-vous, n’hésitez pas à poser des questions sur les mesures spécifiques. De toute façon, la personne devrait le faire d’elle-même et vous expliquer comment les rendez-vous vont maintenant se dérouler.

Si vous avez un petit doute sur un endroit ou que les gens avec qui vous parlez ne veulent pas répondre à vos questions, écoutez votre intuition et cherchez ailleurs.

Les mesures « de base »

Shutterstock/Unai Huizi

Dans chacun de ces types d’établissements, il y a différentes mesures qui seront appliquées à l’avenir :

  • Pas de walk-in (rendez-vous pris à l’avance seulement)
  • Pas de frais d’annulation (pour permette aux clients qui se sentent malades juste avant le rendez-vous de ne pas venir)
  • Capacité réduite, afin de maintenir une distance acceptable entre les clients
  • Pas de salle d’attente (les gens doivent attendre dehors ou dans leur voiture que la personne soit prête à les recevoir)
  • Aucun magazine ni autres items qui peuvent être passés d’une personne à l’autre présents sur place
  • Pas d’accompagnateur (y compris les parents dans le cas d’enfants, etc.)
  • Désinfection plus fréquente et complète des surfaces sur place
  • Équipement de protection pour les employés (masques, visières, gants)
  • Lavage des mains à l’arrivée et à la sortie
  • Paiement électronique ou par virement - sans contact - lorsque c’est possible

Les salons de coiffure

Shutterstock/Unai Huizi

Ce type d’endroit pose deux risques particuliers (en plus de la proximité) : l’eau du lavabo et les séchoirs. Les deux sont des vecteurs accrus de propulsion des gouttelettes, qui peuvent donc augmenter le risque de transmettre le virus d’une personne à une autre.

D’ailleurs, dans quelques endroits comme au Connecticut, les salons de coiffure n’avaient même pas le droit d’utiliser les séchoirs à cheveux lors de leur réouverture!

Comment minimiser les risques :

  • Porter un masque en tout temps
  • Essayer de limiter la durée du rendez-vous (par exemple, repousse seulement au lieu des mèches complètes)
  • Ne pas parler lorsque les deux personnes sont en grande proximité
  • S’arranger avec la coiffeuse à l’avance pour limiter son intervention : par exemple en arrivant avec les cheveux fraichement lavés et déjà mouillés, et en repartant après la coupe sans les sécher
  • Ne pas s’éterniser sur place

Les bars à ongles

Shutterstock/Unai Huizi

Ce n’est pas encore parfaitement clair si la COVID-19 peut se propager par le sang (même si les experts croient que non), mais c’est quand même une bonne idée de faire attention et d’éviter d’y aller si vous avez des petites coupures, brûlures, piqûres, etc. sur les mains ou les pieds.

Contrairement aux salons de coiffure, les manucuristes n’ont pas à être spécifiquement proches de votre visage, donc plusieurs endroits ont fait construire des partitions étanches où les clientes peuvent simplement insérer leurs mains et leurs pieds. 

Comment réduire les risques :

  • Porter un masque en tout temps
  • Les experts recommandent de porter également des gants en latex et de couper seulement le bout de ces derniers. Comme ça, les ongles sont accessibles mais le reste de la main est protégé.
  • Apporter vos propres outils

Les salons d’esthétique

Shutterstock/Unai Huizi

Différents services peuvent être offerts dans ce type de salon et chacun vient avec ses risques spécifiques. Se faire épiler les jambes, se faire poser des extensions de cils ou encore se faire faire un facial, c’est très différent!

La particularité de ce type d’établissement est que pour certains traitements, comme un facial, ce n’est tout simplement pas possible d’avoir le visage couvert. Dans ce cas, la bonne pratique est de tout de même porter un masque et de l’enlever seulement le moment venu, le moins longtemps possible.

Certains services spécifiques risquent également de ne pas être offerts, comme le maquillage par exemple. Encore une fois, parlez avec la personne au téléphone à l’avance : elle sera peut-être bien ouverte à vous aider et à vous donner des conseils à distance, voire même en vidéo live

Comment minimiser les risques :

  • Porter un masque, dans la mesure du possible
  • Apporter votre propre serviette
  • Discuter à l’avance des services et essayer de trouver des alternatives s’il y a lieu

N'oubliez pas d'être patiente avec ces professionnel(le)s, qui dans les prochains mois, vont travailler vraiment fort pour arriver à gérer un très gros surplus de clients, tout en devant appliquer beaucoup de nouvelles mesures.

C'est plus que jamais le temps de leur laisser un bon pourboire