Reitmans veut se placer à l'abri de ses créanciers

10 jours après Aldo, voilà que le détaillant montréalais Reitmans souhaite se restructurer à l'abri de ses créanciers. 

Victime de la pandémie de COVID-19, le détaillant s'est présenté ce matin au Palais de Justice pour demander d'être protégé en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). 

« La pandémie actuelle ne nous laisse aucun choix - nous sommes convaincus qu'il s'agit de la seule solution pour nous assurer de continuer à prospérer dans l'avenir », a souligné Stephen Reitman, le président et chef de la direction du détaillant.

reitmans

JHVEPhoto/Shutterstock

L'entreprise continuera ses activités pendant la restructuration. Il est toujours possible d'effectuer des achats en ligne. Les boutiques qui ont été fermées partout à travers la province dans les derniers mois rouvriront graduellement selon les directives gouvernementales.

Reitmans compte environ 6800 employés et exploite 576 magasins, dont 259 Reitmans, 106 Penningtons, 80 RW & CO., 77 Addition Elle et 54 Thyme Maternité.

RW&CO

JHVEPhoto/Shutterstock