Rien ne va plus pour l'industrie du fast-fashion

La COVID-19 aura eu des conséquences dramatiques sur plusieurs secteurs dont celui de la mode rapide. En effet, les déficits financiers ne font qu’accroître et ce, malgré la réouverture progressive des magasins.

Plusieurs grandes marques comme Zara et H&M doivent inévitablement se convertir à un nouveau fonctionnement afin d’éviter la faillite. 

Pertes financières importantes

Pertes financières causées par la COVID-19

Creativa Images/Shutterstock

En effet, les pertes de revenus se font de plus en plus ressentir dans le domaine du prêt-à-porter puisqu’environ 40% des entreprises reliées à la mode vivent une crise financière importante selon le sondage mené par Euromonitor International.

Une des premières victimes de la pandémie est Zara, qui a annoncé plus tôt ce mois-ci la fermeture de plusieurs boutiques. À travers le monde, près de 88% des magasins Zara ont dû fermer leurs portes en début de crise, engendrant ainsi une diminution de la moitié des ventes. Malgré tout, près de 8000 employés continuent de recevoir leur salaire habituel, alors qu’une autre partie localisée en Espagne touche le chômage partiel. Cette répartition est possible grâce à la bonne gestion des stocks du géant Inditex.

La marque H&M souffre elle aussi du coronavirus, puisqu’elle annonce un deuxième trimestre déficitaire alors que leurs ventes ont chuté de 46% depuis le début du confinement. Conséquemment, près de 1350 boutiques sur 5000 fermeront définitivement. 

Surplus de stocks, mais peu d'acheteurs...

D’un point de vue global, l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement est ébranlé puisque « Les marques se retrouvent avec d’énormes stocks sur les bras et c’est difficile de reprendre le timing », fait comprendre le professeur à l’Institut de la Mode à Paris, Benjamin Simmenauer.

Évidemment, les consommateurs entraînent aussi des impacts dans cette crise puisqu’ils sont les premiers à souffrir d’un manque de revenus, provoquant ainsi une baisse d’achat. 

Faire du shopping à l'ère de la COVID-19

File d'attente à l'extérieur d'un magasin

Jennifer M. Mason/Shutterstock

Malgré le déconfinement, les habitudes de magasinage de la clientèle ont été drastiquement bouleversées afin de respecter les différentes mesures sanitaires mises en place. Par exemple, un nombre de clients limité en magasin et le fait de ne pas pouvoir essayer tous les vêtements nuisent à l’expérience client.

Le magasinage en ligne de plus en plus populaire

Paiement en ligne avec une carte de crédit

Ivan Kruk/ Shutterstock

Conséquemment, plusieurs se tournent vers le commerce en ligne afin d’éviter toutes ces restrictions. Cela permet aux enseignes de compenser leurs pertes avec une hausse importante des achats sur leur plateforme Web.

En effet, plusieurs marques dont Zara tentent de s'en sortir avec des réductions impressionnantes sur différents articles.

Une adaptation inévitable

Bien sûr, toutes les grandes entreprises de mode devront réfléchir à une réorganisation de leur marque, qui devra être durable et rentable tout en offrant ce que la clientèle souhaite.