Frank And Oak se place à l'abri de ses créanciers

Le détaillant montréalais Frank And Oak se place à l'abri de ses créanciers. L'entreprise québécoise Modasuite, qui est la compagnie légale de l'enseigne Frank and Oak, s'est mise sous la Loi sur la faillite et l'insolvabilité le 22 juin dernier. Ses dettes s'élèvent à 19 millions de dollars, apprend-t-on dans Le Journal de Québec.

La direction de Frank And Oak a indiqué dans un courriel jeudi en fin de journée : « En déposant cette procédure, la société entend restructurer ses activités et canaliser ses efforts sur le renforcement de ses opérations en croissance de commerce en ligne, qui a toujours été au cœur de la marque depuis le début. »

Puisque le processus de restructuration n'en est qu'à ses débuts, il est encore impossible de savoir combien d'employés pourraient être remerciés et combien de magasins pourraient fermer leurs portes. On retrouve 20 boutiques Frank And Oak au Canada.

Tout comme Frank And Oak, de nombreuses entreprises québécoises vivent des difficultés financières, dont SAILLolëAldoReitmans et Victoria Secrets.