Ce qu'il faut savoir sur les « influenceurs du mieux-être »

On vit à une époque loin d’être facile et même si pour la plupart d’entre nous il est presque inconcevable de se déconnecter des réseaux sociaux, on peut aussi admettre que de diverses manières, ces derniers participent au problème.

Mais ils peuvent en même temps faire partie de la solution, puisque la santé mentale a une présence de plus en plus forte sur les réseaux sociaux et autres nouveaux médias.

En effet, le phénomène des « influenceurs du mieux-être » ne cesse de prendre de l’ampleur, et c’est tant mieux! Psychologues, thérapeutes, coachs de vie et autres intervenant se préoccupant de mieux-être et de santé mentale sont maintenant sur Instagram, Facebook, YouTube ainsi que dans une panoplie de podcasts.

influenceuse bien-être santé mentale

Compte IG de @askdoctorjulie

Pourquoi les gens les suivent

C’est simple : environ 1 personne sur 5 va connaître au moins un épisode touchant sa santé mentale dans sa vie, et pour plusieurs d’entre nous, c’est plutôt une condition récurrente (j’ai parlé de mon anxiété entre autres ici et ici). Pourtant, très peu de gens consultent ou demandent de l’aide. Il y a effectivement beaucoup de barrières à chercher de l'aide en santé mentale, que ce soit la stigmatisation, le coût élevé des séances si on n'a pas d'assurances, les listes d’attentes parfois très longues, l’investissement de temps ou simplement le fait de se sentir intimidé.

Ainsi, ce n’est pas une surprise que les gens qui souffrent et/ou qui cherchent des solutions pour mieux vivre au quotidien se tournent vers les influenceurs mieux-être sur le Web. Ces derniers peuvent être rejoints rapidement sur des plateformes très accessibles (Instagram, YouTube, Facebook, etc.) et offrent du contenu qu’on peut lire en tout temps et ce, gratuitement.

anxiété trucs sur Instagram

Compte IG de @journey_to_wellness_

Les influenceurs du mieux-être choisissent d’investir une portion de leur temps dans ce contenu non-rémunéré et le font à la fois pour se faire connaître, mais aussi pour réussir à aider le plus de gens possible et surtout à les aider dans leur quotidien, en dehors des séances formelles.

Est-ce que ça peut vraiment aider?

Tous les professionnels interrogés récemment par La Presse, par exemple, sont clairs là-dessus : les publicationsles vidéos et les podcasts sur les plateformes sociales ne devraient jamais remplacer une vraie consultation et une thérapie face à face, puisque celle-ci requiert nécessairement de l’interaction et une rétroaction

Toutefois, pour une personne qui est déjà dans une démarche personnelle de mieux-être, les réflexions et les conseils vus sur Internet peut tout de même avoir un impact important. Parfois, on a simplement besoin d’être orienté un peu dans notre cheminement, et lire/entendre un commentaire qui s’applique à notre situation peut certainement nous faire progresser ou comprendre des choses. 

Influenceurs mieux-être

Compte IG de @recipesforselflove

Ce type de contenu mieux-être a donc principalement deux rôles principaux :

  1. démystifier, vulgariser et normaliser la psychologie;
  2. inciter les gens à poursuivre leur démarche et à consulter dans la vraie vie.

Quelques personnes intéressantes à suivre

PsychoLaïgy

Laïna Benjamin influenceuse bien-être psycho santé mentale

Compte Ig de @psycholaigy

Laïna Benjamin est une coach de vie et étudiante en psychologie à l’Université McGill. Depuis quelques années, cette passionnée des comportements humains utilise différentes plateformes dans le but d’aider des gens et de partager ses connaissances. 

Dr. Paul Simard

Influenceur bien-être santé mentale

Dr. Paul Simard/YouTube

Il serait l’un des seuls psychologues au Québec à faire usage des réseaux sociaux de la sorte. Il vient entre autres de participer au mouvement #PsychOctober, durant lequel il a publié une vidéo de psychologie par jour. Il est très accessible et permet d’initier une réflexion sur soi-même et sur ses relations avec les autres.

Sans être des spécialistes diplômés de la santé mentale, j’aime aussi beaucoup suivre des filles comme Blond StoryNamaste et Coco Latte et Audree_ellem, parce qu’elles traitent toutes à leur façon de mieux-être et de recherche d’équilibre.

Marie-France Pellerin influenceuse bien-être

Compte IG de @mfpellerin

Le podcast de Goop

Compte IG de @goop

Je sens que mon choix ne sera pas très populaire, considérant que Gwyneth Paltrow est la risée de beaucoup de monde avec cette entreprise (qui dépasse le podcast et qui n’est pas spécifiquement axée sur le mieux-être). Mais ce podcast m’aide tellement que je ne peux pas ne pas en parler! 

Ce n’est d’ailleurs pas Gwyneth qui l’anime (elle vient seulement faire un tour à l’occasion quand il y des célébrités invitées). Semaine après semaine, je n’en reviens pas de la qualité et du propos des invités, dont beaucoup de psychologues, médecins, thérapeutes et autres gens toujours ultra-pertinents.

C’est entre autres grâce à ce podcast que j’ai découvert la fantastique sociologue du bonheur Brené Brown ainsi que Marie Forleo, qui est probablement la coach de vie et motivatrice la plus populaire aux États-Unis. 

Je vous suggère fortement d’aller au-delà de la mauvaise réputation et d’en faire l’essai. C’est rempli de petits moments qui font du bien, qui m’aident à me comprendre, à grandir et qui me tirent même parfois des larmes! Et puis, vous pouvez toujours en prendre et en laisser (quand ça devient trop goopy!), tout comme je le fais. 

Yung Pueblo

Yung Pueblo citation bien-être influenceur Web

Compte IG de @yung_pueblo

Une voix d’homme assez rare dans cet univers, Diego Perez n’est pas un professionnel, mais plutôt un jeune homme ordinaire qui a entrepris une transformation complète de sa vie suite à un passé difficile. Il est aujourd’hui un maître en méditation et fait profiter beaucoup de monde de sa sagesse, toujours poétique et bienveillante.

Garance Doré

Garance Doré influenceuse bien-être

Compte IG de @garancedore

Ancienne star du milieu de la mode qui a toujours su demeurer authentique, Garance s’est recyclée en personne éprise de bien-être et d’équilibre après avoir subi des attaques de panique puis une dépression profonde, qui l’ont amené à changer sa vie.

Depuis des années, elle est un véritable modèle de croissance personnelle, mais aussi de preuve que notre quête d’évolution pour devenir une meilleure personne n’est jamais terminée!

Elle n’est pas une pro (et elle ne prétend pas l’être), mais elle traite beaucoup de santé mentale et de mieux-être et ce, avec plein de gens différents, que ce soit son équipe, son entourage de connaissances ou encore des experts. 

Lisa Oliviera

Compte IG de @lisaoliveratherapy

Cette psychologue est considérée comme une des pionnières parmi les influenceurs mieux-être, et elle demeure parmi les plus suivies! Elle est la première surprise de sa popularité et trouve « très inspirant » de voir à quel point les gens veulent en apprendre plus sur la santé émotionnelle et travailler sur eux-mêmes, même sans avoir accès à une vraie thérapie.

Mises en garde 

Quand on parle de santé mentale, on s’adresse forcément à des personnes vulnérables et la ligne est parfois mince entre l’influence positive et… les dérapages. C’est donc important de savoir ce qui suit :

  • Un psychologue ou autre thérapeute/coach de vie sur les réseaux sociaux ne devrait jamais poser de diagnostic ni de recommandation (médication, etc.) en ligne.
  • Un psychologue ne devrait pas non plus donner de conseils spécifiques en ligne, puisque les plateformes ne sont pas confidentielles. Si un patient leur écrit en privé, les professionnels devraient référer ce patient à une ressource plutôt de que le « traiter » en ligne.
  • Une personne qui n’est pas un(e) professionnelle qualifiée, certifiée membre d’un ordre (psychologue, psychiatre, etc.) doit TOUJOURS le spécifier clairement et ne pas agir comme si elle l’était.
  • Un(e) psychologue devrait dûment séparer ses profils personnels et professionnels sur les réseaux sociaux.
  • Un psychologue ne devrait pas être ami Facebook avec ses patients.
  • Les créateurs de ce type de contenu ont tout à fait le droit de gagner leur vie (la plupart offrent des consultations privées payantes), mais il y a définitivement une zone grise éthique reliée à ce domaine. Les partenariats un peu douteux avec des marques plus ou moins pertinentes sont un « drapeau rouge », remettant en question l’intégrité d’une personne dont le but devrait rester d’aider.