Oui, tu as le droit de ne pas aimer Noël.

Dans un monde idéal, Noël serait une période joyeuse et festive pour tous. Mais dans la vraie vie malheureusement, ce n’est pas toujours comme ça... 

La période des Fêtes peut susciter beaucoup de tristesse et d’anxiété, qui sont amplifiées par la pression de se sentir justement heureux et en paix.  

Pourquoi Noël peut être si triste et anxiogène?

femme anxiété noël

Zivica Kerkez/Shutterstock

Malgré l’esprit des Fêtes qu’on sent partout dans la société à partir de la fin-novembre, ce ne sont pas les raisons qui manquent.

Parfois, ce sont des circonstances particulières qui ramènent des souvenirs douloureux année après année. Par exemple, une de mes amies s’est séparée du père de ses enfants durant le temps des Fêtes et pour ma part, j’ai perdu une personne qui m’était chère quelques jours avant Noël.

L’argent est un gros morceau quand on a tendance à faire de l’anxiété. Le temps des Fêtes, ça coûte très cher! Entre les cadeaux, les décorations, les partys, les tenues et tout le reste, c’est extrêmement difficile de s’en sortir à un coût raisonnable. Si on a un budget très serré, on peut se sentir encore plus mal que d’habitude de ne pas être capable de suivre la cadence. Et si on décide de s’endetter pour y parvenir, c’est facile d’anticiper qu’il va y avoir des lendemains difficiles...

La famille, bien sûr, est souvent au cœur des sentiments de tristesse, de nostalgie et même d’anxiété reliés à Noël. Que ce soit à cause des conflits passés ou présents, des personnes toxiques qu'on n’a pas le choix de côtoyer ou même des grands disparus qui nous manquant particulièrement à Noël, c’est un sujet généralement très riche en émotions.

La surconsommation ambiante peut également être difficile pour certains, particulièrement si vous avez initié une démarche de réduction des déchets et de minimalisme. Parce que malgré les progrès faits durant les dernières années, Noël est vraiment le temps où on dirait que tout prend le bord et que plusieurs perdent leurs habitudes éco-responsables

La nourriture et l’alcool peuvent aussi contribuer à une certaine anxiété, particulièrement lorsqu’on a l’impression de ne pas tout à fait être en contrôle, ou encore si nos proches ne le sont pas tout à fait. C’est le temps de l’année durant lequel les tentations et les excès se multiplient, suivis par des sentiments de honte ou de regret.

Le plus beau temps de l’année… ou le plus stressant?

femme anxiété noël

Shuterstock/tommaso79

Pour une personne plus fragile, le stress additionnel et les attentes spécifiquement liées au temps des Fêtes peuvent être vraiment difficiles. 

Plusieurs experts affirment que la dépression tend à s’accentuer durant le mois de décembre, parce que les personnes touchées par cette maladie mentale ont beaucoup plus de mal à voir et à éprouver la même magie que les autres. Elles aimeraient se sentir bien et en profiter, mais n’y arrivent pas et se sentent coupables. 

Pour beaucoup de gens, la période des Fêtes est remplie de déclencheurs qui les ramènent à leur solitude, leurs échecs ou leur incapacité à prendre part aux festivités.

Conseils pour que cette période se déroule le mieux possible

Femme joue dans la neige

goodmoments/Shutterstock

Si vous vous sentez particulièrement anxieuse ou triste durant le temps des Fêtes, voici quelques petits trucs pour minimiser les côtés plus difficiles.

1. Planifier à l’avance le plus possible

Savoir d'avance ce que vous allez faire a quelque chose de rassurant. Cela vous permet de suivre un plan ainsi que d’éviter l’incertitude et le fait de devoir prendre des décisions de dernière minute.

2. Simplifier les cadeaux et magasiner en ligne

Si l'achat de cadeaux vous causent un stress incroyable, essayez de voir s’il y a moyen de changer la façon de faire; peut-être que les gens à qui vous en faites seraient eux aussi soulagés de changer la tradition un peu? Les cadeaux pourraient devenir plus petits, faits maison ou transformés en expérience... Qui sait, ça pourrait peut-être réduire votre liste pas mal!

Pour le reste, rien ne vaut le magasinage en ligne. Comme ça, pas besoin de confronter les magasins et les foules.

3. Ne pas viser la perfection

C’est autant un conseil financier qu’émotif : la perfection n’existe pas et vous pouvez vous donner une chance! Ajustez vos attentes envers vos proches et envers vous-mêmes. 

4. Ne pas vous isoler

Ça peut être tentant de rester toute seule si les Fêtes sont un dur moment à passer pour vous, mais voir du monde, dans la limite de vos capacités, c’est bon pour l’âme.

5. Conserver les bonnes habitudes

Faire de l’exercice, manger des légumes ou prendre l’air, par exemple. Ça peut faire une grande différence!

Tu as le droit de ne pas aimer Noël

femme anxiété noël tristesse ne pas aimer noël

Shutterstock/Dragana Gordic

À ce temps-ci de l’année, on dirait parfois que si on n’embarque pas à 1000% dans l’esprit des Fêtes, même ses aspects les plus artificiels et les plus commerciaux, on se fait rapidement rabrouer comme étant des Grinchs terribles! 

Mais vous avez LE DROIT de ne pas aimer Noël, de ne pas tripper sur certains aspects de cette fête (par exemple toute l’histoire inventée du Père Noël pour les enfants) ou d’être ambivalent par rapport au sentiment que cette occasion évoque pour vous. Vous avez le droit d’être triste, peu importe la raison.

Tout ce que je peux vous souhaiter, c’est de prendre soin de vous durant cette saison (qui en plus des Fêtes, est aussi la période la plus sombre de l’année, ne l’oublions pas). De vous écouter, de privilégier des rituels et des activités qui VOUS font du bien. Parce que la bonne nouvelle, c’est que c’est vite passé! Et que vous pourrez refaire surface en janvier sans être bombardé de musique qui vous donne les blues et de décorations qui vous font grincer des dents.