Prendre des antidépresseurs : ce qu'il faut savoir

Les antidépresseurs sont des médicaments utilisés le plus souvent pour traiter la dépression, l'anxiété et d'autres problèmes de santé mentale.

Si leur efficacité n'est pas remise en cause, il n'en reste pas moins que les antidépresseurs viennent aussi avec leur lot d'effets secondaires et de risques. 

Voici tout ce que vous devez savoir sur les antidépresseurs : comment ils fonctionnent, les effets secondaires possibles et les risques qui leur sont associés.

Antidépresseurs : risques, effets secondaires, bénéficies, quand et commentarrêter

Shutterstock

Dépression ou déprime passagère : quand faut-il consulter?

On se sent tous triste un jour ou l'autre, surtout lorsque des événements graves nous arrivent. Mais il peut aussi arriver qu'on se sente déprimé ou vidé sans raison apparente, ou que ces sentiments ne partent pas même une fois les situations négatives revenues à la normale.

Voici quelques-uns des symptômes de la dépression:

  • une perte d'intérêt pour des gens ou des activités que vous aimez habituellement;
  • des troubles du sommeil;
  • des changements d'appétit;
  • l'impression d'être toujours exténué ou vidé;
  • pleurer sans raison apparente;
  • se sentir triste, impuissant ou inutile.

Si un ou plusieurs de ces points vous concernent et vous affectent pendant quelques semaines, vous devriez consulter rapidement un professionnel de la santé.

Comment fonctionnent les antidépresseurs?

Chez les personnes souffrant de dépression, il peut y avoir un déséquilibre des substances chimiques du cerveau, appelées neurotransmetteurs, tels que la sérotonine ou la dopamine.

Les antidépresseurs agissent sur ces substances chimiques en augmentant leur activité. Ceci permet de les rééquilibrer et ainsi, contribue à atténuer les symptômes de dépression et d'anxiété.

Or, l'efficacité de ces médicaments varie d'une personne à l'autre. Chez certains, les effets bénéfiques se font sentir dès la prise du premier antidépresseur, mais chez d'autres, il est parfois nécessaire de réajuster les doses ou de combiner plusieurs médicaments.

Également, les antidépresseurs produisent de meilleurs résultats lorsqu’ils sont jumelés à des thérapies ou du soutien psychologique.

À noter qu'il faut parfois plusieurs semaines avant que le traitement produise son plein effet. Toutefois, l’amélioration du sommeil, de l'énergie ou de l’appétit sont souvent de bons signes que le traitement fonctionne.

Antidépresseurs : risques, effets secondaires, bénéficies, quand et comment arrêter

Shtuterstock

Les types d'antidépresseurs

Il existe plusieurs types d'antidépresseurs. Parmi ceux-ci, notons les inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS) qui incluent le Paxil, le Prozac, le Luvox ou le Celexa.

Une autre classe est formée des antidépresseurs atypiques, qui agissent sur différents types de neurotransmetteurs : venlafaxine, mirtazapine, buspirone, etc.

Les effets secondaires des antidépresseurs

Bien que les bénéfices des antidépresseurs soient prouvés, ceux-ci viennent aussi avec quelques effets secondaires. L'intensité et les symptômes varient beaucoup, non seulement d'une personne à l'autre, mais également en fonction des antidépresseurs prescrits.

Plusieurs de ces effets secondaires sont ressentis en début de traitement et s'estompent avec le temps, lorsque l'organisme s'adapte. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles on commence la prise d'antidépresseurs en augmentant la dose de façon graduelle.

Voici quelques-uns des symptômes des antidépresseurs les plus fréquents :

  • maux de tête;
  • bouche sèche;
  • nausées;
  • nervosité et agitation;
  • insomnie;
  • somnolence;
  • constipation;
  • rêves intenses ou cauchemars;
  • difficultés sexuelles.

insomnie Antidépresseurs : risques, effets secondaires, bénéficies, quand et comment arrêter

Shutterstock

Si quelques-uns de ces effets secondaires peuvent être atténués, par exemple en buvant de l’eau ou en mâchant de la gomme pour aider la bouche sèche, d’autres peuvent être vraiment incommodants.

Si c'est le cas, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin. Celui-ci pourra alors décider d’ajuster la dose de vos médicaments, de changer le moment où vous les prenez, de vous prescrire des médicaments pour atténuer les effets secondaires ou de changer carrément la médication.

L’important est de ne pas essayer vous-même d’ajuster les doses et surtout, de ne pas cesser la prise de vos médicaments.

Les risques reliés aux antidépresseurs

Augmentation du risque de suicide

Il existerait un risque plus élevé de suicide en début de traitement, surtout chez les jeunes et les adolescents. On pense que ce serait dû au fait que les antidépresseurs, en début de prise, augmentent l’énergie avant d’avoir des effets positifs sur l’humeur, ce qui pourrait pousser les gens à commettre l'irréparable.

Également, puisque certains antidépresseurs augmentent au début la fébrilité ou l’agitation ressentie, il est possible que cela accroie l’anxiété et les symptômes de dépression déjà ressentis avant que la personne se sente mieux physiquement et émotionnellement.

Antidépresseurs : risques, effets secondaires, bénéficies, quand et comment arrêter

Shutterstock

Dépendance aux antidépresseurs

Les antidépresseurs ne créent pas de dépendance en tant que telle, avec un sentiment d’accoutumance ou des envies compulsives d’en prendre, comme c'est le cas avec la plupart des drogues.

Par contre, ils causent un effet de sevrage lorsqu’on cesse de les prendre puisque l’organisme s’y habitue. Il ne faut donc absolument pas cesser de les prendre d’un coup, surtout que cela peut également entraîner la réapparition des symptômes de dépression.

Parmi les effets de sevrage que l’on pourrait ressentir, notons des douleurs musculaires, des étourdissements. des maux de tête ou des nausées.

Comment réduire les risques des antidépresseurs

Les antidépresseurs interagissent avec d'autres médicaments, incluant des produits naturels ou des médicaments en vente libre. Informez votre médecin ou pharmacien avant de commencer à prendre de nouveaux produits.

Respectez la posologie du médecin et ne sautez pas de doses. Si cela vous arrive, informez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien sur la procédure à suivre.

Au début, préparez-vous mentalement à la possibilité de vous sentir moins bien avant de voir des effets positifs. N’hésitez pas à aller chercher du soutien ou de l’aide si cela vous arrive et informez votre médecin des effets secondaires que vous ressentez.

Vous pouvez également aviser vos proches, car des problèmes d’humeur, de l’anxiété ou de l’agitation peuvent aussi faire partie des effets secondaires au début du traitement.

Antidépresseurs : risques, effets secondaires, bénéficies, quand et comment arrêter

Shutterstock

Quand et comment cesser de prendre des antidépresseurs

On l'a déjà mentionné, il ne faut jamais arrêter par soi-même d’un coup sec de prendre des antidépresseurs au risque de subir des effets de sevrage ou de voir réapparaître les symptômes de dépression.

Discutez avec votre médecin de la possibilité d'arrêter les traitements. N'oubliez pas que, même une fois les symptômes de la dépression disparus, il faut poursuivre les traitements un certain temps afin de consolider ce retour à l’équilibre chimique.

Tout comme les doses d’antidépresseurs sont augmentées petit à petit en début de traitement, les médecins diminuent graduellement la dose d’antidépresseurs pour éviter l'effet de sevrage ou le retour de la dépression.

Cesser le traitement est un processus qui peut être assez long et s’étendre sur quelques semaines.

Sources : CAMH, Santé Canada