C'est prouvé : l'amitié entre femmes est bon pour la santé

Nos bonnes amies, on les aime! Surtout quand on est confinée seule à la maison et qu'on s'ennuie à mourir. Sans ces précieuses alliées, la vie semblerait réellement plus longue, terne et solitaire, surtout lors d'épreuves de vie. Quand on peut compter sur une copine qui a à cœur notre bonheur, ça fait toute la différence...

Mais en plus de faire du bien à l’âme, saviez-vous que l’amitié entre femmes pouvait également donner un sérieux coup de pouce à votre santé? Vous avez bien lu! Le lien qu’on tisse avec nos amies est encore plus précieux qu’on pourrait le croire, entre autres parce qu'il nous permet de mieux gérer notre stress

Amies qui rient ensemble

Liderina/Shutterstock

Être bien entourées, c’est important. Et il semblerait que ce le soit encore plus pour les femmes, selon la neuroscientifique Shelley E. Taylor. Elle affirme dans son livre The Tending Instinct que les femmes gèrent leur stress de manière beaucoup plus sociable que les hommes, ce qui les inciterait à aller chercher le support d’autres femmes pour atténuer leur anxiété.

L’amitié entre femmes aurait aussi des bienfaits sur la longévité, puisque le stress a des effets bien réels sur le corps. La tension artérielle et le système immunitaire des femmes seraient améliorés au contact de leur réseau de support, ce qui au final, augmenterait l’espérance et la qualité de vie.

femmes amies

Jacob Lund/Shutterstock

C’est grâce à l’ocytocine, cette hormone rattachée à la confiance et à l’attachement, que plusieurs femmes ont tendance à vouloir offrir des soins et de l’attention aux gens qui les entourent. En période de stress, elle devient bien utile, car elle permet de nourrir des liens profonds pourvus d’empathie à l'égard des autres.

Le réconfort d’une BFF est donc un élément essentiel pour le bien-être et la santé! Voilà une autre excellente raison de bien nourrir le lien qui vous unit et de prendre soin de vos amies.

Alors, n'est-ce pas une parfaite raison pour vous faire un souper de filles prochainement? 

Source : Santé Plus Mag