10 raisons pourquoi tes règles sont en retard, autres que la grossesse

Les menstruations qui se font tarder, c’est la pire affaire, argh! Ne pas être capable de prévoir quand ça va arriver, c’est super désagréable, en plus d’être stressant.

Et la première raison pour laquelle on pense que nos règles sont en retard, c’est bien sûr la grossesse. Mais si tu n’es pas active sexuellement ou que tu sais avec certitude que tu n’es pas enceinte, il y a également plusieurs autres raisons qui causent le retard des règles. Les voici.

1. Le stress

Stress jeune femme

Dragana Gordic/Shutterstock

Eh oui, le stress, l’inquiétude ou même l’anxiété peuvent être un dérangement suffisant pour retarder tes règles. Si c’est ton cas, je te fais un gros câlin virtuel et je te souhaite que ça aille mieux (naturellement ou parce que tu fais certains changements/prends les moyens pour le réduire).

2. Un gros changement de routine

Voyage jeune femme

Sirirat/Shutterstock

On ne parle pas d’un petit changement ni d'une nouvelle activité dans ton horaire, mais plutôt d’un truc majeur, comme un voyage avec un décalage horaire important, qui perturbe réellement ton cycle de sommeil et tes heures de repas. 

Tout comme le système digestif qui peut être grandement perturbé dans ce cas, ça peut faire en sorte que tes règles sont en retard.

3. Un trouble alimentaire

troubles alimentaires anorexie

Photographee.eu/Shutterstock

Personne n’aime parler de ça et plusiers nient en être victime, mais un poids sous la normale peut être associé à un arrêt des menstruations. 

Si tu te sens un peu prise dans un cycle de privation ou de contrôle sur ta nourriture et que ton cycle change, je te supplie d’en parler et de consulter. C’est tout à fait possible de t’en sortir avant d’aller trop loin. 

4. Le surentraînement

Shutterstock

Pratiquer à peu près n’importe quel sport ou activité physique de manière TRÈS intense et soutenue peut causer l’aménorrhée, c’est-à-dire l’arrêt des menstruations. Celles particulièrement « à risque » : les gymnastes, les danseuses, les coureuses, etc. Si tu t’entraines tous les jours ou presque pendant plus de quelques heures, ça peut être le cas. 

Et même si ce n’est pas un problème en soi, c’est important de comprendre que le corps fait ça parce qu’il considère qu’une grossesse ne pourrait pas être menée à bien dans ces conditions.

L’entraînement c’est important, surtout quand on est très dédiée à un sport ou une autre activité physique... Mais parfois, sans même s’en rendre compte, on peut venir à dépasser le stade de la santé et la forme optimale.

5. Le syndrôme des ovaires polykystiques (SOPK)

PCOS

Maksym Azovtsev/Shutterstock

Encore peu connu il y a quelques années, ce syndrôme est mieux compris aujourd’hui et surtout, plus répandu qu’on pense! Les symptômes de ce syndrôme, plus couramment appelé PCOS en anglais, peuvent inclure : des menstruations irrégulières, un surplus de poids, une pilosité plus importante, de l’acné et une peau très grasse… 

C’est une condition qui n’est pas grave dans l’immédiat, mais qui demande un suivi médical, car à long terme, la fertilité est affectée et les risques de développer le diabète ou le cancer de l’endomètre sont plus élevés. Si tu présentes ces symptômes, c’est donc important de consulter. 

6. Un problème de glande thyroïde

Jeune femme fatiguée

Stokkete/Shutterstock

Il y a deux choses qui peuvent se produire avec la thyroïde : elle peut ralentir (hypothyroïdie) ou au contraire, être trop active (hyperthyroïdie). Les deux formes peuvent affecter le cycle menstruel.

Les symptômes de l’hypothyroïdie sont : de la fatigue et de la faiblesse constantes, un gain de poids, des extrémités froids, une perte des cheveux, de la difficulté à se concentrer, etc.

Quant à elle, l’hyperthyroïdie se caractérise par de l’insomnie, de l’irritabilité, une perte de poids malgré une augmentation de l’appétit, de la diarrhée, etc. 

Encore une fois, c’est important de consulter un médecin si tu présentes ces symptômes. 

7. Certains moyens de contraception

Sterilet dans une main

Compte Instagram @mon.aventure.bebe.2

Si tu utilises un nouveau moyen de contraception (depuis tout au plus quelques mois) comme le dispositif intra-utérin (stérilet) ou encore l’injection de progestérone (Depo-Provera), c’est normal que tes menstruations diminuent ou même cessent. 

Dans ce cas, il n’y a habituellement aucune inquiétude à avoir.

8. Une maladie chronique

Jeune femme mal au ventre

GBALLGIGGSPHOTO/Shutterstock

D’autres maladies chroniques qui ne sont pas prises en charge peuvent également affecter le cycle menstruel.

Les médecins citent entre autres la maladie de Lyme (qui malheureusement risque de devenir de plus en plus courante), la maladie coeliaque (reliée à une intolérance au gluten qui devient auto-immunitaire), l’arthrite rhumatoïde, le diabète ou même le syndrôme du côlon irritable.

9. Une excellente manière de connaître ton cycle

Shutterstock

Il existe plusieurs apps mobiles qui permettent de suivre ton cycle menstruel; certaines sont plutôt focusées sur la conception alors que d’autres permettent simplement de mieux comprendre ton corps et de faire des prédictions. Celle que j’utilise s’appelle Flo; elle est en anglais, mais elle est facile à comprendre et il en existe plein d'autres! 

Comment l'app fonctionne : on entre la date de la première journée de nos règles ainsi que leur durée habituelle pendant quelques mois. Après un certain temps, l’app devient capable de prédire la date exacte de nos prochaines menstruations, nos journées de SPM, etc.

C’est super de voir un calendrier de plusieurs mois à l’avance, avec les périodes de menstruations; ça permet entre autres de mieux prévoir les voyages, les événements spéciaux, etc. L’app permet également de prédire les journées fertiles, mais elle ne devrait pas être utilisée comme seul moyen de contraception. 

Parfois, si on ne fait pas trop attention, c'est facile d'oublier la date exacte de nos menstruations précédentes, donc on peut croire qu'on est en retard depuis quelques jours alors que ce n'est même pas le cas! Ce genre d'app permet d'éviter ce stress inutile. 

10. Petit rappel sur la grossesse

test de grossesse

Shutterstock

Même si tu es certaine que tu n’es pas enceinte, c’est quand même bien de se rappeler que :

  1. aucun moyen de contraception n’est efficace à 100%; 
  2. les périodes où tu penses être fertile pourraient ne pas être exactement celles que tu crois.

Donc, si tes règles persistent à être en retard et que tu as le moindre doute (par exemple, que tu as eu des relations sexuelles durant ce cycle, même protégées), on te conseille de faire tout de même un test de grossesse pour te rassurer!