Ode aux nouvelles amitiés : à tous mes nouveaux amis, je vous aime et je vous dis merci

Il y a Adrianne que j’ai rencontrée il y a 6 ans. On a rit, on a discuté, on a voyagé.

Il y a Gabrielle que j’ai rencontrée il y a 5 ans. On s’épile comme on élève nos esprits.

Il y a Anne-Sophie que j’ai rencontrée il y a 2 ans. On a brodé des tissus et une amitié.

Il y a Vicko que j’ai rencontrée il y a 1 an et demi. On a vibé, a on bu, on a dansé.

Il y a Marielle que j’ai rencontrée il y a 1 an. On est retombées en adolescence en un instant.

Et il y aussi toutes ces futures amitiés, aujourd’hui inconnues, que je n’ai pas encore tissées.

Il y a aussi des amitiés qui, cette année, fêtent leur majorité : 18 ans d’amitié avec Rania. D’autres qui ont franchi le cap des 22 ans. Allô Rima. Plusieurs qui ont disparu, sans amertume.

 

Bien qu’à elles seules, mes meilleures amies cumulent 40 ans de beaux (et parfois moins beaux) moments, il y a quelque chose que je trouve beau et magique des nouvelles amitiés.

Une sorte d’excitation de rencontrer quelqu’un de nouveau. Une espèce de surprise de redécouvrir la personne que tu es face aux nouvelles expériences que tu vies. Une allègre satisfaction de savoir que la personne que tu viens de rencontrer a envie de te faire une place dans sa vie peut-être socialement chargée.

Nouvelles amies Ouiam

Compte Instagram de @ouiamlabanane

Premièrement, ce qu’il y a de beau avec ces amitiés-là, c’est que ta nouvelle pote apprend à te connaître telle que tu es cette fameuse journée de première rencontre. Elle connaît la personne que tu es à ce moment-là. Sans jugement par rapport à hier, à ce que tu vas faire demain, rien. Juste une appréciation du moment présent.

Il y a aussi, disons-le, le mode de vie et les intérêts communs au moment où vous vous rencontrez qui aident à solidifier cette nouvelle amitié. Si tu te fais une nouvelle amie à l’âge adulte, les chances sont qu’elle ne te quittera pas après l’université pour revenir à sa ville natale. Même si j’aime mes nouvelles amies et que je souhaite qu’elles vivent où elles le désirent (et ce qu’elles désirent), je suis pas pire contente de savoir qu’on habite dans le même quartier qu’on aime et qu’on ait l’intention d’y rester.

Non seulement vit-on géographiquement pas trop loin, mais en plus, j’ai l’impression qu’on est pas pire au même endroit dans la vie. Début de carrière, situation relationnelle similaire pis des p'tits REERs. Ça rime pis ça aide en tit-pépère. On se comprend. On se fait grandir. On s’accompagne à travers nos fous rires, à travers nos meilleurs moments et même à travers les pires.

Amie Ouiam

Compte Instagram de @ouiamlabanane

Ce que j’aime le plus des nouvelles amitiés, c’est les nouveaux esprits rencontrés. C’est exposée à de nouvelles idées que je me trouve le plus souvent questionnée. Pis ça, ça me fait grandir. Rencontrer des nouvelles personnes, avoir des discussions nouvelles et des opinions jamais entendues, ça me mène à de nouvelles réflexions qui font de moi une personne changée.

C’est à travers toutes nos expériences qu’on se construit et chaque nouvel humain est important dans nos vies.

Des nouvelles relations, c’est un peu aussi apprendre à se connaître soi-même à travers ces expériences. C’est un peu être surpris par de nouvelles pensées, de nouvelles réflexions.

Rencontrer un nouvel humain et se permettre d’aimer et d’être aimé, c’est un peu aussi retrouver foi en l’humanité. En l’amour.

Merci les amis. Cheers les amis. Vous êtes un vent de fraîcheur dans ma vie.