Faire une fausse couche : ce qu'il faut savoir

Une fausse couche est l'une des plus grandes peurs vécues par les futurs parents. On estime d'ailleurs qu'une femme enceinte sur cinq est à risque de subir une fausse couche.

Si ce phénomène est relativement courant, il n'en reste pas moins qu'il suscite énormément d'émotions et d'anxiété chez celles qui le vivent.

Voici ce qu'il faut savoir sur les fausses couches, pourquoi elles surviennent et s'il est possible de les prévenir.

Qu'est-ce qu'une fausse couche?

Roses séchées - fausse couche

Tanalee Youngblood / Unsplash

Une fausse couche est une interruption involontaire et naturelle de la grossesse. On l’appelle aussi un « avortement spontané ».

Bien qu'une fausse couche puisse survenir n'importe quand au cours d'une grossesse, elle se produit dans la grande majorité des cas dans le premier trimestre, soit durant les 12 premières semaines.

Quels sont les signes d'une fausse couche?

Plusieurs signes peuvent indiquer que vous faites une fausse couche.

Les saignements vaginaux, surtout en début de grossesse, peuvent être un indicateur de fausse couche. Ceux-ci seront légers ou abondants, brunâtres ou rouge vif et avec parfois des caillots sanguins. Ces saignements peuvent être accompagnés de douleurs au bas du dos ou de crampes utérines, qui iront en augmentant.

Il peut également arriver, dans de plus rares cas, que l'embryon ou le foetus meurt, mais reste dans l'utérus de la mère sans saignement.

La disparition de certains symptômes de grossesse, tels que les douleurs aux seins ou les nausées, peut être un autre signe de fausse couche.

Si cela vous arrive, consultez immédiatement un médecin qui pourra déterminer si la grossesse est interrompue ou non.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’une fausse couche?

Ventre de femme enceinte -  fausse couche

Pixabay

Très souvent, la cause d’une fausse couche n’est pas connue.

Toutefois, une des causes les plus fréquentes est une anomalie génétique de l'embryon. Dans ces cas, le fœtus est éliminé de façon naturelle par le corps puisqu’il ne pourra pas se développer normalement. Il n’y a pas de façon de prévenir ce type de fausse couche.

Sinon, des problèmes de santé chez la femme, tels que des problèmes hormonaux, de coagulation sanguine, la présence de fibromes utérins ou une malformation de l’utérus, peuvent entraîner une fausse couche.

Il existe aussi des facteurs qui augmentent le risque de fausse couche : 

  • avoir une grossesse multiple (jumeaux, etc.);
  • la consommation d’alcool, de café ou de tabac durant la grossesse;
  • avoir une ITSS durant la grossesse;
  • le risque de fausse couche augmente avec l'âge;
  • plus rarement, le fait de passer une amniocentèse.

Est-il possible de prévenir une fausse couche?

Femme triste et songeuse

Kyle Broad / Unsplash

Tout d'abord, il faut savoir qu'il est impossible de prévenir une fausse couche qui est due à des anomalies génétiques chez le fœtus.

Il est toutefois possible de diminuer les risques de faire une fausse couche en optant pour des habitudes de vie saine, telles que :

  • maintenir un poids santé;
  • ne pas boire d’alcool;
  • cesser de fumer;
  • bien s'hydrater.

Dans les cas de fausses couches à répétition, c'est-à-dire qui sont survenues 3 fois ou plus de façon consécutive, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé.

Bien qu'il soit difficile de déterminer une cause précise, en voici quelques-unes qui peuvent parfois être traitées : 

  • anomalies utérines ou génétiques;
  • troubles hormonaux;
  • troubles auto-immuns.

Que faire après une fausse couche?

Femme dévastée couchée dans un lit

Yuris Alhumaydy / Unsplash

Généralement, aucun traitement n'est nécessaire après une fausse couche. Les tissus résiduels sont évacués par l'utérus dans les semaines qui suivent.

À l'occasion, un médicament peut être administré pour faciliter cette évacuation. Il peut parfois être nécessaire de procéder à un curetage pour éliminer le reste des tissus.

Il est également possible, après une fausse couche, d'avoir des montées laiteuses ou des saignements vaginaux même si vous n’êtes plus enceinte.

Dans le cas des fausses couches à répétition, un suivi médical détaillé est recommandé pour essayer d'identifier les causes possibles.

Vivre une fausse couche

Couple de dos admirant un coucher de soleil

Jose Chomali / Unsplash

On ne se le cachera pas, vivre une fausse couche entraîne son lot d’émotions.

Culpabilité, tristesse, sentiment d'injustice et d’impuissance, colère, vide et sensation d’échec ne sont que quelques-unes des émotions qui peuvent être ressenties.

Chaque personne et chaque couple vit cet événement de façon unique. Il n'y a pas de « normes » sur l'intensité des émotions à ressentir ni sur la façon de vivre cet événement.

C'est une épreuve très difficile, autant pour la mère que le père, et si certaines personnes vivent cette situation comme un deuil, d’autres peuvent traverser l’épreuve plus facilement.

L’important est d’en parler dans le couple et de partager ces émotions ensemble plutôt que de les vivre séparément.

Le support de l'entourage

Groupe d'amies qui se soutient

Becca Tapert / Unsplash

Le choix d'annoncer la fausse couche ou non est une autre décision à prendre. Selon le stade où en était la grossesse lors de la fausse couche, on peut décider de garder l'événement pour soi ou au contraire, choisir d'en parler. C'est une décision personnelle qui ne regarde que vous. 

Ceci étant dit, il peut arriver que la famille, les amis ou les collègues ne sachent pas comment réagir. Certaines personnes peuvent même banaliser l’événement, souvent par malaise, parce qu’ils ne savent pas comment vous aborder ou pour éviter de vous créer de la peine.

Si vous vous sentez seuls avec votre douleur ou incompris, il est primordial de consulter un professionnel qui pourra vous orienter vers une aide ciblée.

Faut-il attendre pour tomber enceinte à nouveau après une fausse couche?

Femme qui se repose

Pixabay

Le retour à la fertilité se fait tout de suite après une fausse couche. Il est toutefois généralement recommandé d'attendre au moins un cycle menstruel avant de réessayer. Il est aussi possible que votre médecin vous conseille un temps d'attente précis.

Accordez-vous également un temps de repos pour vivre vos émotions et votre perte.

Mais rassurez-vous, la plupart des femmes qui font des fausses couches peuvent avoir des grossesses normales par la suite.

Sources : CHU Sainte-Justine, naitreetgrandir.com, sosgrossesse.ca