Que faire si ton couple souffre du confinement?

Cette crise de la COVID-19 fait ressortir bien des affaires, incluant des tensions dans les couples. Probablement que vous n'aviez jamais passé une aussi longue période à être ensemble 24/7 auparavant, et on ajoute à ça une pandémie mondiale, beaucoup d’incertitude sur l’avenir, du stress financier, etc.

Voici donc une petite réflexion sur l’état du couple durant le confinement ainsi que quelques stratégies pour que ça puisse aller le mieux possible.

Se tomber sur les nerfs à ce point-ci, c’est normal

Selon un sondage récent mené par un organisme qui étudie les relations de couple, 27% des gens interrogés étaient un peu frustrés envers leur partenaire en ce moment. C’est intéressant de noter que les femmes exprimaient ce sentiment en plus grand nombre (31%) que les hommes (22%).

Aidan Jones, le chercheur responsable de ce sondage, n’était pas surpris du résultat : « Après le temps des Fêtes, on voit toujours une hausse des gens qui cherchent de l’aide pour leur couple, justement parce que les partenaires passent plus de temps ensemble durant le congé de Noël que la normale. En ce moment de pandémie et de confinement à cause de la COVID-19, on remarque que les couples nous contactent plus en nous disant que tout ce temps passé ensemble tend à amplifier les petits problèmes existants ».

Alors si vous vivez plus de tension que d’habitude durant cette période, c’est normal et ça n'a rien de particulièrement inquiétant. Après tout, on en demande beaucoup de notre partenaire en ce moment : essentiellement, c’est notre seul (ou presque) contact social et réseau de support.

Le principal, c’est de comprendre ce qui cause réellement ces sentiments et d’essayer de les désamorcer avant que la relation ne s’empire.

chicane de couple

Fizkes/Shutterstock

On réagit tous différemment à une crise

Il est important de réaliser ceci : durant ces temps difficiles, les gens peuvent avoir différentes réactions. Un partenaire peut être très anxieux et paralysé par les nouvelles, tandis qu’un autre le prend beaucoup plus à la légère. Ceci peut au départ causer des tensions, avec un des partenaires qui trouve, par exemple, que l’autre exagère ou inversement, minimise la situation, etc. C’est aussi possible qu’un des partenaires soit plus du type hyperactif ces temps-ci, alors que l’autre a besoin d'un temps de pause. Au final, les deux le font pour répondre à leur propre instinct viscéral et c’est correct.

La première chose à faire est donc de respecter la position ou plutôt le fonctionnement de l’autre, à moins qu’un partenaire ait un comportement inutilement risqué, bien sûr. Votre manière de voir cette crise est en lien avec votre manière de voir le monde et la place que vous prenez au sein de celui-ci. 

C’est quelque chose de plus profond qu'un comportement simplement relié à la COVID-19 et si vous restez plusieurs années ensemble, ce genre de « déconnexion » se produira probablement à d'autres reprises dans votre vie de couple, lors des moments difficiles et cruciaux. 

Apprécier l’autre même au travers de cette perspective différente et malgré les désaccords là-dessus, ça aide vraiment à passer au travers.

Jeune femme anxieuse

Diego Cervo/Shutterstock

Mettre le doigt sur ce qui ne va pas

Si votre partenaire vous tombe sur les nerfs ces temps-ci, c’est à cause de quoi spécifiquement?

Est-ce parce que vous aimeriez qu’il ou elle participe plus aux tâches à accomplir? Dans les relations de couple, c’est fou comment ça revient souvent à ça, même en 2020.

Est-ce parce que vous auriez besoin d’un peu plus d’espace, de votre « bulle »? Ou encore est-ce parce que ça vous désole que même en confinement, vous semblez vivre chacun de votre côté et que vous auriez besoin de plus d’attention?

Est-ce parce que vous aimeriez avoir l’impression qu’il ou elle vous apporte plus de soutien et d’empathie face à ce que vous vivez (stress intense par rapport au travail, sentiments dépressifs, inquiétude particulière envers un de vos proches, etc.)?

Shutterstock

L’importance d’exprimer ses besoins

Qu’est-ce qui vous aiderait à vous faire sentir mieux face à votre chum ou votre blonde? C’est non seulement important de verbaliser ceci, mais aussi et surtout de l’exprimer à l’autre.

Et les thérapeutes sont clairs là-dessus : on a parfois l’impression que notre partenaire est devin et qu’il peut lire à travers nos pensées. Mais même lorsqu’on connaît très bien quelqu’un, ce n’est jamais le cas! 

Expliquez-lui comment vous vous sentez et surtout, ce que vous aimeriez qu’il ou elle fasse. Et non pas de manière vague ou par de simples allusions, mais en discutant de manière à la fois calme et spécifique

Vanessa Marin, psychothérapeute, conseille même aux couples de « faire un plan » détaillé qui permet aux deux personnes d’être satisfaites. Ce plan peut prendre la forme d’un calendrier hebdomadaire avec la liste des tâches à faire ou les responsabilités de chacun, le temps passé ensemble et/ou le temps pour soi, etc.

Elle affirme qu’en ces temps où on a l’impression d’avoir si peu de contrôle sur les événements qui sont en train de se passer dans le monde, ce genre de petite initiative liée à la maison et à la relation peut être très rassurante. Un tel plan tend également à rendre les gens redevables de leurs actions.

Shutterstock

De la patience, encore et toujours

C’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire pour certaines personnes qui ont des tempéraments plus sanguins et impulsifs, mais sur le moment, c’est important d’être conscient de ne pas envenimer ou d’escalader la situation, c'est-à-dire de la rendre encore pire.

La patience n’est pas donnée à tout le monde, mais c’est une vertu qui se cultive au jour le jour. Il y a de l’espoir et le travail fait sur soi-même en vaut tellement la peine!

Alors prenez de grandes respirations, tournez-vous la langue avant de parler, allez prendre une petite marche, faites ce qu’il faut pour ne pas exploser et être plus patient. Vous ne regretterez jamais de l’avoir été! 

Shutterstock

Faire le point, souvent

Sans avoir une grande discussion sur « l’état de l’union » chaque jour, c’est une bonne idée de se faire un petit touch point, disons chaque soir avant de se coucher ou encore après le travail, verre à la main. 

C’est simplement l’occasion de prendre des nouvelles et s'intéresser à l’autre, au-delà du quotidien. Lui demander comment il ou elle se sent et comment a été sa journée, quoi! Ça permet de cultiver l'intimité et la complicité, malgré tout ce qui se passe.

De plus, ça permet de s’ajuster, de mieux comprendre l’autre et surtout, de lui montrer qu’on est là, présent. C’est aussi toujours gagnant de lui dire merci pour ce qu’il ou elle fait et de monter qu’on l’apprécie!

Shutterstock

Reconnaître quand ça ne va plus du tout

Cet article prend pour acquis que vous faites partie d’une relation saine, avec les deux partenaires qui sont bien intentionnés et qui veulent que ça fonctionne – et sont prêts à prendre les moyens pour que ça arrive.

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas et bien entendu que le confinement ne va pas tendre à arranger les choses. Si la tension dans le couple est devenue insoutenable, si vous passez votre temps à redouter les réactions de l’autre, si votre partenaire est contrôlant, que vous avez peur pour votre sécurité… Davantage de patience n’y pourra rien.

Si vous savez au plus profond de vous-mêmes que c’est fini ou que quelque chose ne peut pas être réparé, ce n’est pas parce qu’il y a confinement que vous devez endurer ça non plus.

Shutterstock

Demandez de l’aide, parlez à quelqu’un et allez de l’avant, même si c’est difficile. Se séparer, ce n’est jamais une situation idéale et encore moins maintenant, mais ça se fait et vous vous sentirez probablement beaucoup mieux par la suite.

Bon courage!