Avortement : comment ça se déroule, les délais, les risques

Si l'annonce d'une grossesse, planifiée ou non, est souvent source de grandes joies, il arrive que l'on décide de ne pas la mener à terme et de recourir à l'avortement.

Toutes sortes de raisons peuvent être en cause, mais il faut savoir que la décision d'interrompre votre grossesse vous appartient.

Voici ce que vous devez savoir sur l'avortement et le déroulement de la procédure.

Comment se déroule un avortement?

Il y a deux types d'avortement, assez différents l'un de l'autre : celui par instruments et celui par médicaments.

Ces deux types d'avortement se pratiquent dans des CLSC, des centres hospitaliers, des centres de santé pour femmes ainsi que des cliniques privées.

Y a-t-il un nombre de semaines limites pour avoir une interruption de grossesse?

Il faut aussi savoir que plus l’avortement est réalisé tôt, plus les risques de complications sont minces.

L'interruption de grossesse par instruments peut être réalisée jusqu'à 23 semaines de grossesse tandis que l'avortement par médicaments peut être pratiqué jusqu'à la 9e semaine.

Après 23 semaines de grossesse, il est possible au Québec d'avoir une interruption de grossesse pour des raisons médicales, telles que la présence de malformations graves ou mortelles chez le foetus. Par contre, ce ne sont pas tous les établissements qui peuvent pratiquer ce type d'intervention.

Si on désire avoir un avortement pour une raison autre que médicale après 23 semaines de grossesse, des services d'interruption de grossesse sont disponibles à l'extérieur du Québec, entre autres aux États-Unis.

avortement femme triste et découragée

fizkes/Shutterstock

Avant l'intervention

Une fois la grossesse confirmée par un test de grossesse, il faut tout d'abord prendre rendez-vous. C'est à ce moment qu'on vous donne la date pour l'intervention ainsi que toutes les informations nécessaires pour vous préparer.

Le jour du rendez-vous, vous rencontrez d'abord une infirmière et un médecin. Quelques tests sont également réalisés, dont des prises de sang ainsi qu'une échographie pour vérifier l'état d'avancement de la grossesse. Puis l'interruption de grossesse peut commencer, selon le type choisi avec le médecin.

L'interruption de grossesse par instruments

Cette intervention se déroule à la clinique même. On commence par une anesthésie locale, puis le docteur insère un petit tube dans l'utérus afin d'en aspirer le contenu. Il poursuit avec un curetage afin de s'assurer que tout le placenta et les tissus sont retirés. Cette intervention dure entre 10 et 20 minutes.

Après l’intervention

Après l'intervention, vous êtes amenée dans une salle de repos pour environ 1 heure. On vérifie vos saignements et on vous donne les conseils à suivre une fois de retour à votre domicile.

En raison des médicaments administrés, vous devez être raccompagnée à la maison et éviter de conduire pendant 24 heures.

Il est également recommandé de s'allouer entre 24 et 48 heures de repos après l'intervention.

L'avortement par instrument est-il douloureux?

La douleur ressentie varie d'une femme à l'autre, mais elle est généralement lègère à modérée, souvent comparée aux crampes menstruelles. Il est possible de recevoir des antidouleurs ou des calmants lors de l'intervention.

Y-a-t-il beaucoup de saignements après l'intervention?

Les saignements après l'intervention peuvent durer jusqu'à trois semaines et sont légers à modérés. Certaines femmes n'en ont aucun.

L'intervention de grossesse par instrument en bref :

  • peut être réalisée entre 5 à 23 semaines de grossesse;
  • nécessite au minimum une visite à la clinique;
  • les complications sont très rares, mais il y a entre autres des risques d’infection de l’utérus ou que des tissus placentaires soient encore présents dans l’utérus.

Support médecin

Rocketclips, Inc./Shutterstock

L'interruption de grossesse par médicaments

Pour ce type d'avortement, deux médicaments sont nécessaires. On peut avoir recours à cette méthode jusqu’à la 9e semaine de grossesse. Son avantage est qu'elle se déroule en partie à la maison, mais en contrepartie, elle demande une deuxième visite à la clinique.

Lors du premier rendez-vous, le médecin administre du mifépristone, un médicament qui arrête le développement de la grossesse.

Au second, du moisoprostol doit être pris une fois de retour à la maison. C'est ce dernier qui déclenche les contractions utérines et permet l'expulsion de la grossesse. Cette étape peut prendre entre 30 minutes et 48 heures après la prise du médicament.

Par la suite, un rendez-vous de suivi est nécessaire pour s'assurer que vous n'êtes plus enceinte et que la grossesse a été complètement expulsée.

L'avortement par médicaments est-il douloureux?

La douleur ressentie varie d'une femme à l'autre, mais les crampes durant l'expulsion sont souvent d'intensité modérée à sévère. Il est possible de prendre des médicaments en comprimés pour soulager la douleur. 

Y-a-t-il beaucoup de saignements après l'intervention?

Les saignements sont assez abondants durant l'expulsion de la grossesse, puis ils deviennent plus légers par la suite. Ils peuvent durer jusqu'à 3 semaines.

L'avortement par médicaments ressemble un peu à une fausse couche; il est donc possible de voir des caillots et même l'embryon lors de l'expulsion.

L'avortement par médicament en bref :

  • peut être réalisé jusqu'à la 9e semaine de grossesse;
  • nécessite deux rendez-vous à la clinique, mais l'expulsion de la grossesse se fait à domicile;
  • il n'est pas nécessaire d'être accompagné durant le rendez-vous à la clinique;
  • il faut s'absenter du travail ou de l'école lors de la prise du misoprostol, pour une durée d'une journée ou deux;
  • en cas d'échec de l'intervention, il faut recourir à un avortement par instruments. Si vous décidez de poursuivre la grossesse, il y a un risque de malformation du foetus en raison des médicaments pris;
  • les complications sont très rares. Quelques effets secondaires peuvent être ressentis suite à la prise des médicaments, dont des nausées ou des frissons et, plus rarement, des vomissements ou de la diarrhée.

Avortement par médicament

Fizkes/Shutterstock

Après un avortement : conseils et recommandations

Après avoir subi une interruption de grossesse, voici quelques conseils pour vous aider à récupérer le plus rapidement possible :

  • Pour soulager les crampes, vous pouvez prendre des analgésiques ou des acétaminophènes. Évitez les aspirines, qui augmentent les saignements. Vous pouvez également appliquer une bouillotte ou une compresse chaude sur votre ventre. 
  • Pour réduire les risques d’infection, si vous avez des saignements, n'utilisez pas de tampon ni de coupe menstruelle, mais seulement des serviettes hygiéniques avant vos prochaines menstruations.

  • Évitez les rapports sexuels pour 1 à 2 semaines.

  • Ne prenez pas de bain et ne vous baignez pas à la piscine pour 1 à 2 semaines.

  • Évitez les douches vaginales.

  • Évitez les activités physiques intenses pendant 1 à 2 semaines.

Il est normal que vous ressentiez des crampes et de la douleur après l’intervention, mais si vous faites de la fièvre, que les saignements sont très abondants et/ou que vos douleurs sont très intenses ou intolérables, vous devriez consulter sans tarder un médecin ou vous rendre à l’urgence.

Il est également possible que votre médecin vous ait donné d'autres conseils à suivre, ou qu'il vous ait donné des délais différents que ceux mentionnés plus haut. Le cas échéant, suivez les indications de votre médecin, car il connaît votre situation précise mieux que personne.

Prendre soin de soi femme

Beeboys/Shutterstock

Est-il normal qu’un test de grossesse soit positif après un avortement? 

Il est normal qu'un test de grossesse soit positif après un avortement en raison du niveau d’hormones qui peut rester élevé quelques semaines après un avortement.

Les symptômes de grossesse vont également progressivement disparaître.

Par contre, si vous avez eu des relations sexuelles après l’avortement, une nouvelle grossesse peut également être possible.

Test de grossesse positif

Image Point Fr/Shutterstock

Peut-on retomber enceinte après un avortement ?

Oui, vous pouvez retomber enceinte sans problème, car un avortement n'affecte par la fertilité.

Après l'avortement : prendre du temps pour vous

Que la décision d'avoir un avortement ait été prise facilement ou qu'elle soit le résultat de beaucoup de réflexions et d'hésitation, il n'en reste pas moins que c'est un événement difficile à vivre, qui soulève beaucoup d'émotions.

Chaque femme vit cet événement différement. Certaines n’ont aucun problème après l’intervention, d'autres se sentent soulagées, tandis que certaines vivent cette situation comme un deuil et se sentent déçues ou découragées...

Bref, il n'y a pas d'obligation de ressentir ceci ou cela, ni une façon en particulier de réagir.

L'important est de prendre du temps pour vous reposer et de prendre soin de vous. Si vous en avez envie, entourez-vous de gens en qui vous avez confiance et qui vous font sentir bien. N'hésitez pas non plus à recourir à des services professionnels pour parler de ce que vous ressentez.

Femme qui contemple l'horizon

Artem Kovalev / Unsplash

Sources : Centre de santé des femmes de Montréal, SOS GrossesseCIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal