Déprime automnale : 5 trucs faciles (et joyeux!) pour la combattre

L’automne. Particulièrement les mois d’octobre et de novembre. Comment un mois peut autant drainer mon âme en dehors de mon corps? Je le sais pas.

J’ai l’impression qu’un détraqueur d’Harry Potter me suit 24/7 pis que mon Patronus marche pas.

Tout est gris, même ma face on dirait. Les journées sont courtes, il fait noir TOUT LE TEMPS!

C’est pas mêlant, j’ai envie de me partir un groupe de soutien pis on va se dire en commençant : « Salut, moi c’est Justine, je suis en déprime automnale. » ... « Salut Justine! »

Ou ben de m’enrouler dans mes couvertures de laine en écoutant Netflix en faisant du chocolat, l’unique groupe alimentaire nécessaire à ma survie.

Je te rassure, je ne me laisse pas tomber si profond dans l’abîme de l’automne, parce que j’ai des trucs qui m’aident à passer au travers (qui n’implique pas un pumpkin-spice-latte-lait-de-soya-moitié-sucre-avec-crème-fouettée-mais-pas-de-sprinkles-qui-coûte-45$). 

Voici donc comment combattre la déprime saisonnière avec des trucs qui ne te coûteront pas 1000$. 

 

1. Prendre soin de soi

Les changements de saison viennent toujours avec des changements hormonaux on dirait. On a la peau sèche, des boutons, la peau grasse, les cheveux cassants... Toute le kit. Comme si être déprimée n’était pas assez, il faut que notre face nous lâche en même temps.

L’avantage de prendre soin de nous à l’automne (même si on devrait le faire à l’année), c’est que ça remonte le moral et ça nous arrange la face, la peau et les cheveux. Envoye par là les masques pour le visage, les manucures/pédicures, les bains moussants, les crèmes hydratantes et les traitements capillaires.

En plus, pas obligée de payer cher pour ces petites douceurs; tu peux tout faire ça toi-même avec des produits que tu as déjà à la maison. Ça t’occupe pendant les soirées froides et désagréables de novembre!

 

2. Luminothérapie

Parce que la lumière, ça t’aide pas juste à voir clair! Ça t’aide à réguler ton horloge interne et ça insuffle plein de bonnes choses à l'humeur, dont la sérotonine. Ça, c’est l’hormone de la bonne humeur et ça combat la déprime saisonnière.

Donc cours t’acheter une lampe de luminothérapie et plug-toi là-dessus. Ta déprime va prendre le bord, chassée à grands coups de sérotonine.

 

3. Faire de l’exercice

Ce qui est cool avec notre corps, c’est qu’il produit plein de trucs par lui-même qui nous font sentir bien, comme quand on fait de l’exercice.

Ça a été prouvé maintes et maintes fois; l’exercice est pour bon le corps et l’esprit, car on sécrète des hormones qui nous donnent ce sentiment de bien-être et l’impression d’avoir fait quelque chose de notre vie.

Profites-en pour te remettre en forme, tout en combattant la déprime saisonnière. Une pierre deux coups, j’arrête pu les bons conseils.

 

4. Se botter le derrière et sortir de chez soi

Je le sais, je suis la première à le dire, on a seulement envie de s’enrouler dans une doudou et de vivre le confort et la douceur des draps santé. Mais NON!

Sors de ta torpeur jeune paresseuse et fais l’activité #1 de ta génération à l’automne : va aux pommes avec un foulard XL, un lainage et tes gants pas de boute-de-doigts pour être capable de bien instagrammer ta photo de toi croquant une rutilante pomme Lobo (c’est ma sorte).

Pour faire partie de la gang #peerpressure :

 

Une photo publiée par justine denis (@judenise12) le


L’automne, c’est aussi la saison des spectacles. Parce que c’est tellement plus stimulant de sortir de chez toi quand tu sais que tu vas voir le dad bod à Marc Dupré. Surtout depuis qu’il n’a plus les cheveux bleachés (ça c’est une autre histoire, mais je vous laisse la photo par pur plaisir) :

photo marc dupré

Crédit photo: telefilm.ca

Ça ne sert à rien de s’encabaner. Je te parie un pot de potage fait à base de courges que t’as été cueillir dans un endroit où il y a sûrement un labyrinthe en maïs et surtout, que tu vas être contente d’être sortie de chez toi une fois que c’est faite.

Ça vaut le coup de se botter le derrière.

 

5. Mettre de la couleur dans la maison

Selon les chromothérapeutes (la gang qui font des thérapies par la couleur) certaines couleurs comme le jaune, le rouge et l’orange favorisent l’irrigation sanguine et combattent la mélancolie. Bon, je ne te dis pas de peindre ton 5 1/2 au complet en jaune moutarde, car ça c’est du zèle, pas de la thérapie.

Sors tes vêtements colorés, enroule-toi dans des couvertures aux couleurs chaudes, pose des affiches ou installe des éléments de décoration dont les couleurs te stimulent et te rendront heureuse d’être contente.

 

Une photo publiée par Muramur (@muramur_ca) le


Là c’est le moment sérieux où je t’informe que je ne suis pas thérapeute ni psychologue (j’ai un bacc en communication, je sais à peine compter).

Par contre, je sais que pour certaines personnes, la dépression saisonnière est en fait un trouble affectif saisonnier (TAS), qui va plus loin que feeler un peu croche un matin sur sept. C’est pourquoi je te conseille, si la déprime saisonnière te ramasse plus que la majorité des gens, de consulter un spécialiste qui pourra t’aider.

Parce qu’il y a toujours ben des limites aux bienfaits de la peinture jaune et aux bains moussants, tsé.

 

Et toi, quels sont tes trucs pour combattre la dépression saisonnière?

 

Le retour de l'automne, c'est aussi l'opportunité de porter à nouveau nos outfits automnaux favoris! Voici 10 tenues inspirantes pour le temps froid qui s'installe :

 

Commentaires

Recettes

  • Salade de chou asiatique

    Temps: 20 min. Portions: 4-6
    2-3 tasses de chou vert, 2-3 tasses de chou rouge, carotte, concombre libanais, poivron rouge, edamames, oignons verts, arachides, huile neutre, huile de sésame, vinaigre de riz, sauce soya, poudre d'ail, poudre de beurre d'arachide, Sriracha ou sambal oelek
  • Tarte tatin aux pêches

    Temps: 50 min. Portions: 6
    de farine tout usage non blanchie, beurre, eau, grosses pêches, sirop d’érable, beurre