10 mythes répandus sur le vagin ENFIN démystifiés

Sujet du jour : le vagin.

Je vais être honnête avec vous les filles, ça m’a pris une bonne dose de courage pour parler de ceci aujourd’hui et surtout, pour tenter le faire de la bonne façon.

Après tout, ça nous concerne TOUTES, mais on a encore peu l’habitude d'en discuter et le sujet reste tabou pour plusieurs.

Alors quand on m'a proposé d'écrire sur ce sujet le mois dernier, j’ai eu plusieurs choses qui me sont passées par la tête en même temps : je trouvais que c’était une excellente idée, ça me rendait nerveuse et je me disais aussi que c’était super important de m’assumer!


Voici donc des questions qu’on s’est probablement toutes déjà posées par rapport à nos parties intimes, ou encore des mythes répandus au sujet du vagin, que je démystifie pour vous aujourd'hui.
 

1. Est-ce vraiment dangereux de garder son bas de maillot mouillé?

 

A photo posted by Kat.aryna (@kat.aryna) on


OUI.

À la suite de mes recerches, cette réponse m’a un peu surprise, parce que je ne pensais pas que c’était si clair. Mais en bref, c’est effectivement très dommageable!

Voici pourquoi : le mélange d’humidité et des produits chimiques de la piscine peut rompre l’équilibre entre les bactéries et la levure dans le vagin et la vulve. C'est donc bien important de se changer (et de se laver ou au moins se rincer) le plus vite possible.

Une autre chose que je ne savais pas : c'est le même principe pour les vêtements d’exercice, lorsqu’on a beaucoup sué. L’idéal est d’acheter des sous-vêtements qui absorbent l’humidité et de les enlever le plus rapidement possible après sa séance d'entraînement.

Source

 

2. Combien de temps peut-on réellement garder un tampon?

 

A photo posted by Annie Chang (@banginart) on


Le conseil usuel est de le changer à tous les 8 heures, gros maximum. Mais qui n’a pas déjà prolongé ce temps un peu?

On connaît le risque associé au port prolongé de tampons et il est très épeurant : le syndrome de choc toxique, qui peut causer la mort.

Celui-ci se produit à cause de la prolifération soudaine et un peu incomprise de deux bactéries naturellement présentes dans le corps : le staphylocoque et le streptocoque A. Porter un tampon trop longtemps augmente le risque de cette prolifération de bactéries, tout comme choisir un tampon super-absorbant (puisqu’il y a ainsi plus de « matériel » dans le vagin).

Par contre, il faut dire que le syndrome de choc toxique est très, très rare : on parle de 1 cas sur 100 000 environ. D'ailleurs, les médecins disent que c’est assez fréquent que des femmes oublient leur tampon pendant des jours, voire des semaines. Et qu’habituellement, le seul inconvénient, c’est une odeur épouvantable!

Tout ceci étant dit, pourquoi jouer avec sa santé? Même s’il ne faut pas s’inquiéter outre mesure, c’est toujours mieux de changer son tampon le plus souvent possible.

Source

 

3. Est-ce que certains textiles de sous-vêtements peuvent être nuisibles?

 

A photo posted by @prettypasteltrash on


OUI.

Les matières synthétiques comme le lycra, le nylon, la dentelle et la maille peuvent irriter la peau et permettre aux bactéries de se multiplier.

Si vos sous-vêtements vous donnent des démangeaisons, ce serait probablement la première chose à vérifier. Le coton est le meilleur choix pour le confort et la « respirabilité ».

Une autre chose : comme certaines filles sont plus sensibles que d’autres, si les démangeaisons persistent, ce serait une bonne idée de changer de savon à lessive et d’essayer une option hypoallergène.

Source

 

4. Les pantalons trop serrés sont-ils réellement mauvais?

OUI.

Que ce soit des skinnys ou des pantalons de yoga, les pantalons serrés ne sont pas les meilleurs amis de notre vagin.

Le problème, c’est qu’un vêtement très serré peut empêcher la peau de respirer et créer un « environnement » plus chaud et humide, entraînant ainsi une multiplicaiton des bactéries.

Un autre ennui possible? Le frottement, qui peut irriter la peau, causer des boutons ou même des poils incarnés.

Source

 

5. Est-ce qu’il y a des risques associés à l’épilation au laser?


NON.

Se faire faire le bikini à la cire, ça peut être assez douloureux, alors plusieurs filles se tournent vers le laser en espérant qu’après quelques traitements, elles n’auront plus jamais besoin de d’épiler. Mais il y a aussi une certaine crainte associée à cette pratique.

Pourtant, j’ai eu beau chercher, je n’ai rien trouvé pour justifier la peur. Effectuée par une technicienne qualifiée, la pratique serait très sécuritaire. Il s’agit même d’une des régions du corps les plus traitées au laser.

Le bikini est un bon candidat pour ce type d’épilation, puisque la région n’a probablement jamais vraiment vu le soleil et que l’exposition après les traitements n’est pas vraiment un enjeu non plus.

Source

S'épiler le bikini, c'est risqué pour la santé? article teaser

 

6. Le yogourt est-il efficace contre les infections à levure?

 

Une photo publiée par Liberté UK (@liberteuk) le


OUI.

C’est un bon traitement en effet, mais attention. Ça prend du yogourt avec des cultures vivantes (des probiotiques) et dans la mesure du possible, NATURE. Pourquoi? Parce que le sucre est en fait un excellent moyen de… multiplier les levures au lieu de les contrôler pour revenir à un équilibre.

Dans ma tête, c’était clair que le traitement consistait à manger du yogourt quelques fois par jour lors d'une infection… Jusqu’à ce qu’une amie me demande : « Euh, on le mange ou on le met tsé où? » Et je trouvais ça vraiment hilarant.

Mais apparemment, j’avais tort! Plusieurs femmes l’appliquent effectivement directement dans leur vagin. J’imagine que l’effet est plus direct et efficace? D'ailleurs, il paraît que c’est apaisant.

Source

 

7. Est-ce que certains facteurs peuvent augmenter les douleurs reliées aux règles?


OUI.

Avez-vous déjà entendu que « si vous avez froid aux pieds, vos règles seront plus douleureuses » ou d’autres croyances du genre?

Et bien, ce ne sont pas nécessairement des proverbes de grand-mère. Certaines choses peuvent effectivement empirer les crampes pendant les menstruations! Entre autres :

  • Porter des tampons. La cause n’est pas claire : le tampon peut toucher au col de l’utérus qui est déjà sensible, la présence de dioxine utilisée pour traiter les tampons, le fait que les tampons rendent la paroi du vagin plus sèche, etc.
  • Les aliments très sucrés, très salés et comportant des gras trans, les produits laitiers et le café.
  • Le stress.
  • Une prise de poids importante et rapide.

Toutefois, avoir les pieds froids n’est pas du tout associé aux crampes menstruelles. Désolée, grand-maman!

Source

 

8. Les antibiotiques peuvent-ils provoquer une infection vaginale?

 

A photo posted by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on


OUI.

Malheureusement, prendre des antibiotiques pour quelque chose de complètement non-relié aux parties génitales peut causer une infection vaginale. Meh.

Mais pourquoi donc? Parce que les antibiotiques tuent TOUTES les bactéries dans notre corps, les mauvaises comme les bonnes. Ils ont ainsi un effet sur notre flore intestinale et notre flore vaginale en même temps.

Pour prévenir cet inconvénient dont on pourrait se passer, c’est important de prendre des probiotiques à tous les jours pendant un traitement aux antibiotiques, soit sous forme de yogourt, de comprimés ou d’autres aliments qui en contiennent, tel que le kombucha.

Les médecins conseillent également de porter des sous-vêtements en coton, de ne pas manger trop sucré et de ne pas porter de pantalons trop serrés... C’est souvent une combinaison de facteurs qui fonctionne!

Source

 

9. Faut-il changer de sous-vêtements à tous les jours?

C'EST MIEUX.

Parce que ça peut arriver de devoir remettre les mêmes! Et il n’y aura probablement pas de conséquences catastrophiques, si c’est très occasionnel.

Par contre, moins on les change souvent et plus on risque d'avoir des démangeaisons, une éruption cutanée et dans les pires cas, des odeurs inhabituelles et une infection vaginale.

Les raisons? C’est à cause de l’accumulation de sueur, de bactéries, de pertes et… de matières fécales.

Source

 

10. Est-ce que c’est correct de dormir sans sous-vêtements?

 

A photo posted by Rocks & Silk (@rocksandsilk) on


OUI.

En fait, beaucoup de médecins le recommandent même.

Si on dort toujours avec une culotte (même si celle-ci est en coton), on peut encore une fois déséquilibrer la flore de notre vagin à cause de la chaleur accrue et de l’accumulation d’humidité, permettant à la levure de proliférer.

Dormir sans sous-vêtements peut donc permettre à notre corps de respirer.

Source

 

Mon expérience avec la coupe menstruelle + tout ce que tu dois savoir sur celle-ci article teaser

 

Non seulement vous devez bien choisir vos culottes pour un confort maximal, mais aussi vos soutiens-gorge! Voici comment bien choisir et entretenir vos brassières :

 

Commentaires

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca