Une femme dit avoir contracté l'herpès buccal à cause d'un rouge à lèvres chez Sephora

Une femme vivant en Californie vient de lancer une poursuite contre la chaine de cosmétiques Sephora puisqu'elle affirme y avoir contracté l’herpès buccal après avoir essayé un de leurs rouges à lèvres en démo.

L’incident se serait produit dans une succursale d’Hollywood en 2015. Après sa visite, la femme aurait eu une éruption d’herpès (un feu sauvage) alors qu’elle affirme qu’elle n’en avait jamais eu avant.

Thekrazycouponlady.com

Dans sa poursuite, elle stipule que Sephora aurait au moins dû afficher un avis disant que les clientes risquaient d’attraper une maladie en essayant des échantillons.

Elle affirme aussi que la compagnie aurait dû prendre des mesures pour éviter ce genre de contamination, par exemple en proposant seulement des échantillons individuels ou encore en obligeant l’assistance d’une conseillère pour essayer les rouges à lèvres.

8 produits fabuleux chez Sephora à moins de 20$

Allure Magazine

Cette situation est certainement le cauchemar de bien des filles! Pensez-y : poser un geste beauté, qui devrait être en principe complètement inoffensif, et contracter un virus pour lequel il n’y a pas de remède et qui revient périodiquement, pour toute la vie!

Par contre, il reste difficile à prouver que c’est bien un rouge à lèvres de Sephora qui a causé ceci : l’herpès buccal est très contagieux et peut s’attraper de nombreuses façons. De plus, il serait encore plus dur de prouver que c’est Sephora qui en est responsable et qui a failli à sa responsabilité de protéger ses clientes.

Présentoir Sephora

travelbyyourself.com

Et vous, testez-vous les démos de rouges à lèvres dans les pharmacies et boutiques beauté parfois?

 

Commentaires

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca