5 ingrédients controversés dans les produits de beauté à éviter

Je vous en avais déjà parlé récemment, mais les consommateurs(trices) sont beaucoup plus avertis aujourd’hui et veulent connaître ce qui se retrouve dans leurs produits de beauté.

C’est une bonne chose, puisque notre peau reste le plus grand organe de notre corps et que notre tête contient énormément de vaisseaux sanguins ainsi que de terminaisons nerveuses.

Selon le site The Telegraph, les femmes qui se maquillent tous les jours ou presque absorbent près de 5 livres (!) de produits et de composés chimiques PAR ANNÉE! 😱

C’est donc important de comprendre ce qu’on applique sur soi, non?

Il existe plusieurs ingrédients controversés dans nos produits de beauté, dont on n'est pas toujours certain de leur réel impact ou de leur « danger » sur notre santé.

Voici donc une peu plus d’information sur quelques-uns d’entre eux.
 

Les parfums

Fragrance free déodorant

Compte Instagram de @schmidtsnaturals

La mention « parfum » sur un cosmétique veut pratiquement toujours dire « parfum artificiel ». Seulement quelques produits naturels, habituellement de marques moins connues et plus dispendieux, utilisent des huiles essentielles naturelles comme parfum.

Est-ce que les parfums artificiels sont dangereux? C’est d'abord une question d’irritation : certaines personnes sont très sensibles aux parfums dans les produits et vont faire différentes réactions, souvent après une seule ou quelques applications. Donc si vous avez la peau sensible et facilement irritable, privilégiez les produits sans parfum (il y en a de plus en plus sur le marché).

Mais attention! Lire les ingrédients reste important. Il y a parfois des produits non-parfumés qui contiennent quand même des parfums! En effet, même si ces produits n’ont pas nécessairement une odeur spécifique (par exemple : au pamplemousse ou à au jasmin), ils vont contenir une petite quantité de parfum synthétique pour masquer ou éliminer l’odeur de certains ingrédients.

Mais le problème ne s’arrête pas là. Les parfums artificiels sont pour la plupart dérivés de produits pétroliers. Une autorité en la matière, le Environmental Working Group (un organisme indépendant à but non lucratif), a effectué de nombreux tests pour bâtir sa base de données sur la toxicité des produits de beauté, et les résultats indiquent que « le produit moyen contient 14 parfums différents, incluant des composés chimiques qui sont associés à la perturbation hormonale et à des réactions allergiques ».

L’organisme ajoute que « plusieurs de ces substances n’ont pas été évaluées d’un point de vue de sécurité dans les produits de soins personnels et que certains de ces ingrédients ont des propriétés hasardeuses troublantes, ou encore une propension à s’accumuler dans les tissus humains. »

De plus, les lois et les standards sur l’étiquetage des produits n’obligent pas les manufacturiers à divulguer quels parfums ils utilisent, c’est pourquoi la plupart des étiquettes listent seulement le mot « Parfum ».

C’est assez inquiétant tout ça! Surtout lorsqu’on sait qu’on utilise souvent plusieurs produits au quotidien, qui multiplient notre exposition. Ça pousse à réfléchir...

 

Les parabènes

Parabène free produit crème

Compte Instagram de @origins

Les parabènes sont des agents de conservation qui permettent aux produits d’avoir une vie plus longue sur les tablettes. Ils permettent également d’empêcher ou de retarder la prolifération des bactéries dans les cosmétiques. Ils sont très efficaces pour remplir leur tâche, non-irritants et utilisés depuis les années 1920.

Le problème, c’est qu’ils ont été récemment associés à un risque de cancer, notamment le cancer du sein, en plus d’imiter l’estrogène dans le corps humain, c’est-à-dire être un perturbateur endocrinien.

Par contre, aucun de ces dangers n’a réellement été prouvé. Certaines sources affirment que le principe de précaution prévaut et qu’il faut donc éviter les parabènes, tandis que d’autres jugent qu’il n’y a pas de risques puisque ces ingrédients sont utilisés à très faibles doses, considérées sécuritaires dans les produits de beauté.

Si ça vous inquiète, c’est devenu assez facile de les éviter dans les dernières années, puisque de nombreux produits les ont éliminés et ce, même dans les marques grand public et bon marché. 

 

Les phtalates

Phtalate

Compte Instagram de @revloncanada

En gros, ce sont des composés chimiques qui permettent aux formulations de demeurer souples et malléables. Ils sont utilisés dans d’innombrables produits, allant des cosmétiques aux plastiques.

Ils sont controversés parce qu’ils sont considérés comme des perturbateurs endocriniens, qui peuvent causer des dommages au niveau du système reproducteur chez les femmes, mais également chez les hommes et les enfants. De plus, on les accuse d’être cancérigènes, mais la cause semble pour l’instant moins claire.

Ne serait-ce que par précaution, ce serait une bonne chose de les éviter en recherchant des produits qui en sont exempts. Encore une fois, de nombreuses grandes marques incluant Revlon, Johnson & Johnson et Unilever les ont déjà éliminés ou sont en voie de le faire.

 

Le triclosan

attitude produit

Compte Instagram de @attitude_living

Le triclosan est un agent antibactérien surtout utilisé dans les savons pour les mains, mais aussi dans les savons liquides pour le corps et le dentifrice.

De nombreuses études suggèrent que ce serait un perturbateur endocrinien et qu’il pourrait être cancérigène. L’autre problème, c’est que l’utilisation de produits antibactériens ne serait pas vraiment plus efficace qu’un simple lavage avec du savon et de l’eau, tout en étant néfaste du point de vue de la santé publique.

En effets, ces agents contribueraient directement au développement des super-bactéries résistantes aux antibiotiques. Ce n’est vraiment pas ce qu'on veut! Cet ingrédient est donc à éviter le plus possible.

 

L’aluminium

déodorant naturel

Compte Instagram de @naturaldeoco

Il est utilisé dans les antisudorifiques, donc pour bloquer la transpiration. Depuis plusieurs années, on lui attribue un risque accru de développer un cancer du sein ainsi que la maladie d’Alzheimer.

Encore une fois, les scientifiques ne s’entendent pas pour ce qui est du risque de cancer du sein : certains croient que le lien entre les deux est inexistant, tandis que d’autres prônent plus d’études. Pour ce qui est du lien avec l’Alzheimer, la publication Journal of Alzheimer’s Disease a déjà affirmé que l’aluminium « pourrait bien être le facteur le plus aggravant et le plus facilement évitable » lié au développement de la maladie.

Pour les alternatives, rien de plus facile : on peut tout simplement utiliser un déodorant à la place. Voici même une recette facile pour en faire soi-même. Je fais mon propre déodorant depuis 2 ans, c’est étonnamment efficace et j’adore ça!


Sources : Allure / Cosmopolitan / Women Stuff / Huffington Post / Scientific American

 

Commentaires

Recettes

  • «Frites» d'avocat au four

    Temps: 30 min. Portions: 2-4
    avocats, farine, oeufs, chapelure Panko, sel, piment de Cayenne, Enduit de cuisson en vaporisateur, Jus d'une demi-lime
  • Gâteau au fromage avec garniture de pommes, caramel et «crumble»

    Temps: 5 h 45 min.
    chapelure Graham, beurre non salé fondu, sucre granulé, paquets de 250 g de fromage à la crème mou, farine, sucre granulé, oeufs, crème sure, grosses pommes, cassonade, beurre non salé, cassonade, avoine, farine, beurre non salé fondu