Vivre avec les commentaires négatifs sur les réseaux sociaux

Avant toute chose, je dois avouer un truc : je suis hyper chanceuse, je ne reçois pas beaucoup de commentaires négatifs de la part des gens qui me suivent sur Internet. À l’inverse de mes amies et collègues Maripier Morin, Kim Rusk et Abeille Gélinas, qui expliquaient dernièrement dans La Presse qu’elles vivent avec de l’intimidation sur les réseaux sociaux, je reçois majoritairement des mots sympathiques. Je suis privilégiée.

J’ai beaucoup de difficulté à comprendre que l’on puisse utiliser les médias sociaux pour autre chose que le partage de moments heureux avec sa famille, ses amis et, dans le cas des personnalités publiques, ses fans. Ou pour partager des vidéos d'animaux cutes! Comment les gens peuvent-ils prendre le temps d’ouvrir leur ordinateur, de chercher la page de quelqu’un qui ne fait que son travail et de l’intimider? C’est plus fort que moi, ça me dépasse.

Je trouve ça triste parce que nous vivons dans une réalité où il y a des événements tragiques qui arrivent chaque jour, et ce, partout sur notre planète. Et certains humains prennent le temps d’ajouter une couche de « pas beau » en critiquant quelqu’un sur Internet… POUR VRAI? Si seulement ces gens prenaient ce temps pour répandre de l’amour, des beaux mots, je suis persuadée qu’ils seraient eux-mêmes plus heureux.

Malgré la chance que j’ai de ne pas recevoir souvent de messages négatifs, je ne suis pas complètement à l’abri non plus. J’ai parfois reçu des commentaires d’intimidation sur les réseaux sociaux. Souvent, on me parle de mes tatouages, de la crédibilité que je n’ai pas parce qu’il y a de la couleur sur ma peau…

Puisque, évidemment, tout le monde sait que dès que l’on met de l’encre dans sa peau, ça monte directement au cerveau et ça brûle plusieurs cellules d’intelligence. ;)

Quoiqu’il en soit, même si je suis capable de relativiser le tout et de comprendre que je ne suis pas une perruche, je dois admettre que ça fait mal de relire ça. Même deux ans plus tard. Ça m’attriste de penser que certaines personnes ne pensent pas qu’il y a un humain qui recevra ce commentaire, que ça peut l’affecter et lui faire beaucoup de peine. Que si j’avais lu ce message d’intimidation dans une journée de déprime, je serais sûrement restée chez moi à pleurer toute la journée parce que ma vie n’est pas toujours parfaite et que, certaines journées, je me sens comme une perruche peu intéressante.

Honnêtement, je ne sais pas s’il y a une bonne manière de conclure ce texte parce que je ne sais pas comment nous allons faire pour éliminer ce phénomène qui me rend triste.

Comment allons-nous nous assurer que des gens comme Judith Lussier ne quittent pas leur fonction? Quels moyens allons-nous prendre pour que Pénélope McQuade cesse de recevoir des commentaires haineux?

Parce qu’il me semble que personne ne devrait vivre dans un climat négatif et agressif. N'est-ce pas?


Pourquoi j'assume enfin pleinement mes tattoos (même s'ils font beaucoup jaser!) article teaser

 

Commentaires

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca