Je m'entraine et non, ce n'est pas nécessairement pour perdre du poids

Il y a quelques mois, j'ai pris une décision qui auparavant m'aurait été pénible, mais cette fois-ci, c'était diffèrent. J'ai pris la décision de m'entrainer! J'ai contacté un entraineur personnel et voilà c'est fait : je le vois 2 fois par semaine! Ça fait maintenant 3 mois que je m'entraine régulièrement et c'est la première fois que je suis aussi constante (normalement, mon abonnement annuel ne durait que 2 semaines).

« Mais pourtant, tu es mannequin taille plus, alors c'est quoi l'idée? » Encore aujourd'hui, je reçois ce genre de commentaire. Une de mes copines m'a confié qu'elle n'était pas à l'aise de s'entrainer dans un centre de conditionnement physique, de peur d'attirer le regard, de peur de se faire lancer des commentaires « de grosse ». Mais quelle tristesse! Naïvement, je croyais qu'en tant que société, nous étions rendus ailleurs.

Pourquoi considère-t-on que s'entrainer est un besoin exclusivement réservé aux personnes minces? Et encore là, pourquoi est-ce qu'une personne ayant un surplus de poids s'entrainerait uniquement dans le but de perdre du poids?

Ne pourrais-je pas simplement vouloir un cœur en santé? Ne pas être essoufflée après avoir monté 10 marches d'escalier? Pouvoir jouer au basketball avec mon fils sans lui demander une pause toutes les 30 secondes? Ou même avoir des ébats amoureux satisfaisants et surtout complets!

Compte Instagram de @actique.co

Il y a très longtemps que j'ai fait mon deuil de la minceur. Mais je pense que le bonheur passe en partie par l'acceptation; de son passé, de soi-même, de ce qui ne peut être changé. J'ai compris que pour porter une taille 6-8, il me faudrait m'entrainer 7 jours sur 7 et ne manger que du choux frisé et du quinoa tous les jours. Je n'ai rien contre le choux frisé, mais je ne m'empêcherai pas de manger de bonnes pâtes au pancetta et noix de pin sauce crémeuse accompagnées d'un bon chardonnay! Je crois que le bonheur se trouve aussi dans la bonne bouffe (j'ai aussi un penchant pour la bouffe haïtienne, donc on oublie les calories!).

Alors oui, j'ai accepté mon corps tel il est, c'est-à-dire bien parfait. Un esprit sain dans un corps sain, c'est ce qu'on dit, non? Être au-dessus ou en dessous de 200 lbs n'est pas ce qui indique qu'on est en santé ou non. Je me situe à 225 lbs je crois, peut-être 215, je ne sais pas. Bref, je n'y pense plus. Aujourd'hui, ce n'est plus important.

Je me sens plus forte et j'arrive à monter 15 marches d'escaliers sans être essoufflée. Si c'est pas du progrès ça!

Et honnêtement, pourquoi voudrais-je perdre mes courbes spectaculaires?


Vous aimerez aussi:

Je suis ronde et je m'entraîne. Non, je ne suis pas « beach body
ready »
Les petites auraient plus de mal
à perdre du poids que les grandes

 

Recettes

  • Bruschetta d'automne

    Temps: 35 min. Portions: 12-15
    baguette (ou pain parisien), huile d'olive, petite courge musquée (Butternut), oignons cipollini, poire, figues, graines de citrouille, miel, vinaigre balsamique, citron, tartinade crémeuse au choix, Sel et poivre
Découvrez fraichementpresse.ca