Ménage de garde-robe : quoi faire avec les vêtements qu'on ne veut plus

Deux fois par année, je fais le ménage de ma garde-robe. C’est pas mêlant, je me sens vivre quand je fais ce ménage-là.

Pas besoin de te dire que je ne prends pas de drogues dures si le simple fait de faire mon ménage me fait cet effet-là.

J’aime ça mettre de l’ordre dans mes vêtements, j’ai l’impression que je mets de l’ordre dans ma vie en même temps.

J’ai dû lire ça dans un livre du genre « mieux vivre en harmonie avec son soi profond » et c’est resté.

Mais un ménage de garde-robe (ou de tiroir si t’as pas de garde-robe, tsé tu comprends le principe), ça ne se fait pas n’importe comment.

C’est pour ça que je vais te donner les meilleurs trucs pour faire ça efficacement, c’est-à-dire les miens. Et SURTOUT, je te donne des idées sur quoi faire avec les vêtements dont tu te débarrasses.

 

Faire le tri

Détruire pour mieux reconstruire est ma devise dans le ménage de garde-robe.

Ma chambre a l’air d’un chantier quand je décide de m’y mettre. Je vide tout; la garde-robe, la penderie, les tiroirs, les sacs, les paniers. TOUTE.

Et ensuite, je prends morceau par morceau et je replace, en décidant si oui ou non je conserve ledit morceau.

Mes critères de sélection pour déterminer si je garde ou non un vêtement sont les suivants :

1. Est-ce que je l’ai porté dans la dernière année?

Parce que non, si tu ne l’as pas porté dans la dernière année, tu ne le porteras certainement pas cette année, fille.

Bon, on s’entend que ça ne s’applique pas à tout. Mes robes de soirées, je les garde même si je ne les mets pas tout le temps. Je ne te demanderai pas de jeter ta robe de mariée même si tu risques de ne pas la remettre.

Même chose pour les souvenirs et les valeurs sentimentales. J’ai des gilets pas possibles de mes années d’université (genre Dora l’exploratrice qui vomit ou un chandail avec une grosse face de bourreau dessus… je ne mettrai pas ça au bureau, on est d’accord), mais je ne suis pas game de les jeter pour les souvenirs qu’ils me ramènent.

C’est pour ça que j’ai une petite boîte en-dessous de mon lit, pour ces trésors.

2. Est-il trop magané? 

On a tous ce chemisier troué, taché, éventé, défraichi… mais on L’AIME dont ben et on ne veut pas s’en débarrasser.

Je t’annonce que oui, tout le monde le remarque qu’il a de l’âge ton chemisier. Tu t’en achèteras un nouveau et tu récupéreras l’ancien grâce aux conseils plus bas.

3. Est-ce que j’en ai vraiment besoin?

On n’a jamais assez de basiques. Mais prends ton gaz égal. Trois fois le même modèle de t-shirt dans la même couleur, ce n’est pas TANT nécessaire que ça. #faitvécu


Même chose pour des articles qu’on achète parfois sur un coup de tête. On a toutes déjà acheté un vêtement parce qu’on avait un kick dessus au magasin et rendues chez nous, on l’a regardé en se disant : je devais être soule quand j’ai acheté ça.

Si tu ne l’as jamais mis et que tu ne comptes pas le porter, merci bonsoir!
 

Quoi faire avec mes vêtements après mon ménage?

Que je te voie mettre tes poches de linge au chemin en attendant que le camion de poubelles les ramasse. 

1. Fais des heureux

C'est la meilleure manière selon moi. Il y a beaucoup d’organismes partout à travers le Québec qui se font un plaisir de ramasser tes vieux vêtements et de les redonner à des gens dans le besoin.

Que ce soit le Village des Valeurs, la St-Vincent-de-Paul ou même des fondations et des organismes proches de chez vous. On peut même y aller encore plus local en redonnant à une famille qu’on connait qui est dans le besoin.

Attention toutefois de bien sélectionner tes vêtements que tu redonneras aux autres. Assure-toi qu’ils soient encore en bon état. Si toi tu ne porterais pas ton chandail avec une énorme tache d’huile en avant, les autres ne le feront pas non plus.

2. Switch tes fripes avec tes amies

Si je vous dis échange de vêtements + vino, ça vous dit quoi? Moi, ça me dit qu’on va passer une méchante belle veillée.

Un switch tes fripes (aussi appelé « switch n' bitch ») consiste à se réunir avec ses amies pour échanger ses vêtements que on ne veut plus (et rire sa vie souvent par le fait même). Une soirée complète à essayer les fringues des autres, à choisir à qui ça va le mieux, à créer des nouveaux looks, quoi demander de mieux?

Sinon, tu peux aussi t’inscrire à l’émission Switch tes fripes à VRAK, animée par Vanessa Pilon accompagnée de la styliste Roosa-Karoliinaa Maunula.

 

Une photo publiée par VRAK (@vraktv) le


3. Faire du neuf avec du vieux

Tanné de tes vieux jeans? Transforme-les en sac à main. Tes bas commencent à trouer? Fais-en des sacs magiques maisons. Pu capable de voir tes vieilles gougounes? Donne leur une deuxième vie en les pimpant un peu.

Les DIY sont la solution miracle pour récupérer des vêtements qu’on n’est pas toujours prêtes à laisser partir. Tsé ta vieille chemise trouée, tachée, défraîchie? Elle peut faire un très beau foulard, qui sait! 

pompons sur sandles DIY pimper ses sandales

Crédit photo: thefashionhour.com

Au final, si vraiment ton vêtement est fini et irrécupérable, fais comme mon beau-père et fais-en des guenilles pour quand tu vérifies ton huile dans ton auto.

Parce que c’est tellement plus coquet de pas savoir ce qu’on fait quand c’est avec une guenille fleurie.


Tu as peut-être beaucoup trop de vêtements inutiles, mais as-tu ces 3 incontournables de la garde-robe? :

 

Commentaires

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca