Je ne veux pas d'enfants et je me fais juger

Plus je vieillis, plus les discours pro-bébés se font présents lors des rencontres familiales. Les questions classiques et intrusives se pointent le bout du nez depuis mes 25 ans, avec les éternelles « As-tu un p’tit chum? », répétés douze fois par party à chaque année.

Déjà, il faut dire qu’avec cette seule question, tout le monde est dans le champ; sorry not sorry matante et mononcle, les mecs c’est pas mon truc.

Ce n’est pas avec tout le monde que ce sujet peut être abordé dans la joie et la simplicité, donc des fois, pour simplement avoir la paix, il m’est arrivé de ne répondre qu’un « non » sans explications supplémentaires. Non, je n’ai pas de p'tit chum.

Les préjugés

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

De toute manière, les personnes hétéros sont particulièrement douées pour prendre pour acquis que tout le monde est hétéro. Donc plus souvent qu’autrement, on pense que je suis hétéro et que je veux des enfants.

Et puis, verbaliser une phrase aussi simple que « Je ne veux pas d’enfants » peut générer un torrent de réactions intenses et variées. Je vous le garantis.

« Tu vas changer d’idée quand tu vas rencontrer la bonne personne. »

« Attends un peu de vieillir, tu vas voir… »

« Quand ton horloge biologique va sonner, tu penseras plus ça. »

« Pas avoir d’enfants, c’est vraiment passer à côté de quelque chose dans une vie. »

Ça me révolte et me dérange de recevoir toutes ces phrases automatiquement. Pourquoi? Parce qu’on ne se cachera pas que seules les personnes qui NE SONT PAS des hommes y ont droit.

Juger Maude Bergeron

Compte Instagram de @lesfoliespassageres

Premièrement, un homme ne se fera pas souvent harceler avec des questions sur sa future paternité, et même quand c’est le cas, ça semble bien normal qu’il réponde « Je ne veux juste pas d’enfants ». 

Bullshit. Ça, c’est ce qu’on appelle du sexisme, des stéréotypes de genre et de l’hétéronormativité.

Personne ne devrait se donner le droit de juger la validité d’une personne a vouloir procréer ou pas. Et ce, quel que soit son genre et son orientation sexuelle. Il peut y avoir tout plein de raisons pour lesquelles quelqu'un ne souhaite pas faire de bébé, et non, ça ne concerne pas la planète entière.

Il est grand temps d’arrêter ce besoin d’imposer des modèles relationnels et familiaux.
 


Vous aimerez aussi:

J'ai beaucoup de choix de vêtements depuis que j'ai perdu du poids Tout le monde peut porter du maquillage, peu importe son identité Arrêtez de juger les influenceuses