J'ai emménagé rapidement avec mon chum, et puis après?

Je ne sais pas où vous en êtes dans vos vies personnelles, mais quand je repense à la mienne il y a plus de 6 mois, je me dis que les événements imprévus sont parfois les meilleurs.

Quand j’ai rencontré Marc, disons que ma perception des grandes histoires d’amour était un peu amère. J’appréhendais toujours mes rencontres avec les gars comme un hangover. C'est l'fun, ça semble une bonne idée aux premiers abords, mais j’finissais par regretter la majorité du temps.

Finalement, cette fois là, j’me suis trompée. 

Ely Lemieux, copain, chien

Compte Instagram de @elylemieux

La soirée où j’ai rencontré mon copain, si vous m’aviez dit que moins de six mois plus tard on allait avoir un chien et on habiterait ensemble, j’aurais probablement ri très fort à votre visage. Pourtant, nous voilà fin juillet et oui, nous sommes rendus là.

J’avais alors ma maison au bord de l’eau, où j’avais invité une amie à y demeurer avec moi. Lui, il avait son duplex dans la ville d’à côté. C’est en adoptant la petite Willow qu’on a commencé à passer beaucoup de temps chez moi. Pour un bébé chien, avoir deux maison n'était pas super évident. Surtout qu’au début, avoir un chiot est littéralement comme avoir un bébé enfant; tu dors pas beaucoup, tu fais le relais, tu fais aussi du mieux que tu peux...

C’est pourquoi mon chum a commencé à dormir à la maison tous les soirs. On s’y plaisait, mais on ne faisait aucune projection de plan d'aménager ensemble. Puis inévitablement, à un certain moment, on a commencé à en parler, en disant que ce serait bien qu’il s’installe à l’hiver définitivement.

Faut comprendre que ce n’était pas juste comme une cessation de bail; Marc avait aussi une propriété, qui venait avec la décision de vendre. Et de mon côté, ma maison n’était pas un sujet discutable. Celle-ci vient avec plusieurs beaux projets et je ne comptais pas m’en débarrasser. Tout s’est fait naturellement.

Ely Lemieux et son copain

Compte Instagram de @elylemieux

Mon amie voyait bien que ma relation amoureuse s’enlignait pour ça. C’est donc pourquoi en juillet, elle a pris la décision de quitter. Puis sans vraiment me poser de questions, j’ai proposé à Marc de devancer son déménagement chez moi.

Ça semblait tellement naturel, pourquoi se casser la tête avec des questions non-nécessaires : Et si ça marche pas? Qu'est-ce qu'on va faire si on se tape sur les nerfs? Est-ce vraiment ce qu’on doit faire? Peut-être ça ne fait pas assez longtemps qu’on est ensemble? 

Ely et son copain déménagement

Compte Instagram de @elylemieux

Finalement, toutes ces questions de surface ont été éliminées de nos têtes pour finalement qu’on se donne le go. Ça fait maintenant un mois qu’on habite ensemble, et je dirais que y’a rien qui fait plus de sens que ça. On s’aime, d’une manière simple et pure. On a nos moments d’amour et de passion, comme on a nos moments de complicité, ce qui nous offre la chance d’avoir un quotidien doux, rempli de fous rires et de plaisir.

Les tâches se sont séparées à merveille, les bonnes bouffes se sont ajoutées à nos semaines et on dirait que tout est devenu encore plus simple et facile qu'avant.

Que ça fasse quatre mois, deux ans ou six ans, l’idéal c’est de savoir que quand on trouve la bonne personne, y’a pas de questions à se poser. Mis à part : « Chéri, ce soir on mange quoi? ».


Vous aimerez aussi:

Après 5 ans, j'ai rencontré
quelqu'un
Messages textes et maladresses,
la romance à l'ère 2.0
Toutes mes amies sont en couple
et moi, je suis sur Tinder.