Mon chemin vers la réussite : comment j'ai lancé ma boîte de comm à 24 ans

C’est drôle, hier encore on dirait que j’avais 16 ans. Je me revois dans ces classes lassantes, sachant que j’devais m’y trouver, sans trop savoir pourquoi. Et quand on me parlait du futur, j’avais envie de faire autre chose que quelque chose d’ordinaire.

J’ai toujours voulu faire quelque chose de créatif. C’est clairement de Maman que je retiens ça. Peintre et couturière pour le Cirque du soleil, ma mère m’a toujours fascinée avec ses tenues extravagantes et le plancher rouge de son atelier de création.

À l’adolescence, quand j'ai dû prendre des décisions à savoir où je devais m’inscrire et surtout en quoi, ce ne fut pas trop un casse-tête : arts plastiques, enweille par là. Aujourd’hui quand j’y repense, ça me surprend beaucoup. Ma personnalité d’autrefois a fait des choix qui ne correspondent plus du tout à qui je suis maintenant, mais c’est en partie ce qui fait la beauté de la chose

Citation inspirante texte Ely Lemieux

Crédit photo: blogofahappywife.wordpress.com

Aller au cégep en arts plastiques fut quelque chose de... drôle. J’ai été kicked out du collège pour avoir coulé trois fois mon Français 1. J’écoutais jamais en cours, sauf quand c’était le temps de sculpter du plâtre, de « garocher » de l’acrylique sur des canevas ou encore de gribouiller au fusain.

Vient un temps où on sait ce qui nous allume et malheureusement, l’école n’était pas sur cette liste. Plein de changements de plans, les années passent et je me ramasse ici. À écrire, comme ça, pour l’amour de le faire et la chance d’en faire mon métier.

Plus jeune, j’avais aussi fait la mention que mon plus grand rêve était d’avoir ma propre boite de comm, un rêve que je peux maintenant coché sur ma bucket list! Il y a à peine quelques jours, j’ai fait l’annonce à mon entourage qu’officiellement, j’étais désormais en mesure de vivre de ma passion

Ely Lemieux foulard jaune moutarde look automne inspiration look

Crédit photo: Création Janie Fréchette

Au fil du temps, j’ai compris que qui n’essaie rien n’a rien. J’ai également compris que, comme le dit la plus quétaine et clichée des citations Pinterest, everything happens for a reason et qu’il n’est jamais question de chance. Dans la vie, tout ce qu’on obtient, on doit travailler pour l’amener à nous.

À 24 ans, je suis accro à la réussite. Entendre quelqu’un me parler d’un projet concluant m’allume comme une ampoule 60 watts. J’ai de l’intérêt pour tout ce qui a trait à prendre des décisions et à faire en sorte que celles-ci se réalisent. Pour moi, pour des amis, pour des clients, le succès de chacun est en quelque sorte une petite fierté.

J’ai vécu un certain « mind switch » avec les années. J’ai cessé d’être paresseuse et j’ai entrepris des actions en m’intéressant à plusieurs choses auxquelles je n’avais jamais songé m’intéresser. Depuis, je suis heureuse avec les choix que j’ai pris et je n’ai plus de doutes sur le chemin que j’ai emprunté.

 

Commentaires

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca